Retour

Des explosions font 50 morts et des centaines de blessés en Chine

Plusieurs déflagrations se sont produites mercredi soir dans une zone industrielle de Tianjin, une grande agglomération portuaire du nord-est de la Chine. Elle a déclenché une onde de choc ressentie à plusieurs kilomètres de distance. Jeudi, le bilan s'est alourdi à 50 morts et plus de 700 blessés, dont 66 grièvement.

La chaîne de télévision d'État China Central Television (CCTV) a précisé que les explosions avaient commencé dans un entrepôt vers 23 h 30, heure locale.

Selon CCTV, le président chinois Xi Jinping a appelé à faire « tous les efforts possibles pour venir en aide aux victimes et éteindre l'incendie ».

Tous les incendies n'étaient d'ailleurs pas éteints jeudi matin, rapporte le Quotidien du peuple. Selon l'agence officielle Chine nouvelle, un millier de pompiers ont été mobilisés.

Selon les autorités de Tianjin, l'incendie s'est déclaré dans les installations de Rui Hai Logistics, une entreprise spécialisée dans le transport de produits dangereux qui a été créée en 2011.

Le butanone, un solvant industriel explosif, le cyanure de sodium et le gaz naturel comprimé figurent notamment parmi les produits toxiques qui y sont entreposés.

Des débris enflammés projetés par la première explosion en auraient déclenché d'autres aux alentours. Un grand nombre de personnes seraient restées près de l'explosion en raison d'un gigantesque incendie, qui serait désormais maîtrisé, selon des médias locaux.

L'agence officielle de la Chine a rapporté que 18 pompiers sont portés disparus et 66 ont été transportés à l'hôpital, en plus des 12 qui ont péri.

Des hôpitaux débordés

Jeudi matin, les secouristes continuaient d'amener des blessés, souvent ensanglantés, sur des civières dans les hôpitaux de Tianjin.

Sur le réseau social chinois Weibo, les appels aux dons de sang se multiplient pour soigner les nombreux blessés.

De fortes explosions

La chaîne China Central Television explique que deux explosions ont eu lieu à 30  secondes d'intervalle et qu'une centaine de camions de pompiers ont été envoyés sur les lieux.

Selon l'agence officielle de la Chine, la première explosion correspondait à l'équivalent de trois tonnes de TNT, la deuxième à 21 tonnes.

Des sismographes ont enregistré que les déflagrations ont été équivalentes à un tremblement de terre de magnitude 2,9. Les explosions ont aussi pu être observées de l'espace.

Des zones entières du port de Tianjin ont été dévastées, des conteneurs ont été projetés comme des boîtes d'allumettes et quelque 6000 véhicules neufs qui étaient stationnés à proximité de l'explosion ont été calcinés.

Signe de la puissance des explosions, du verre brisé a été retrouvé à trois kilomètres du site de la catastrophe.

Sur le web, de nombreuses vidéos montrent des flammes illuminant le ciel nocturne.

Cliquez ici pour voir la vidéo sur votre appareil mobile.

La sécurité, un problème

La cause de la première explosion demeure encore inconnue, mais les tragédies de ce genre ne sont pas inhabituelles en Chine.

Les normes de sécurité dans les complexes industriels restent problématiques dans ce pays. Certains propriétaires ne respectent pas les réglementations pour réduire leurs dépenses, préférant payer des inspecteurs corrompus pour éviter des contrôles trop pointus.

Des représentants de la ville de Tianjin assurent avoir discuté la semaine dernière de renforcement des normes de sécurité avec les entreprises qui entreposent des matières chimiques dangereuses dans la zone portuaire où les explosions sont survenues. La date de la rencontre n'a cependant pas été dévoilée.

Le mois dernier, 15 personnes avaient été tuées et plus d'une dizaine d'autres blessées lors de l'explosion d'un site illégal de stockage de feux d'artifice dans la province du Hebei, toujours dans le nord de la Chine.

En août 2014, au moins 71 personnes sont mortes dans l'explosion d'une usine de pièces de rechange de voitures à Kunshan, près de Shanghaï.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Les 10 poisons les plus puissants





Rabais de la semaine