Retour

Des joueurs s’agenouillent, Mike Pence quitte une partie de la NFL

Le vice-président américain a quitté la partie opposant les Colts d'Indianapolis aux 49ers de San Francisco, dimanche, après que des joueurs se soient agenouillés pendant l'interprétation de l'hymne national.

Ce geste est le dernier d’une lignée de condamnations de l’administration américaine face à une pratique de certains joueurs de football professionnel manifestant ainsi contre la violence policière à l’endroit de minorités raciales.

« J’ai quitté la partie des Colts aujourd’hui parce que le président [Donald] Trump et moi n’honoreront pas un évènement qui manque de respect envers nos soldats, notre drapeau ou notre hymne national », a indiqué le vice-président dans un communiqué publié par la Maison-Blanche.

Sur Twitter, le président américain a salué le geste posé par Mike Pence.

« J’ai demandé au vice-président Pence de quitter le stade si un joueur s’agenouillait, manquant de respect envers notre pays. Je suis fier de lui et de la deuxième dame Karen [Pence] », a-t-il écrit sur le média social.

Donald Trump a de nombreuses fois dénoncé les joueurs s’agenouillant et a demandé à la Ligue nationale de football (NFL) de les bannir.

Or, le droit de manifester de cette manière est garanti par le premier amendement de la Constitution américaine.

Également sur Twitter, le vice-président a expliqué que « si tout le monde avait droit à son opinion », il jugeait que ce n'était « pas trop demander » aux joueurs de la NFL de respecter le drapeau et l'hymne national.

Mike Pence assistait dimanche à la rencontre des Colts pour le retrait du chandail de l'ancien quart-arrière Peyton Manning qui a mené l'équipe vers l'obtention de son seul trophée Vince Lombardi lors du Super Bowl de 2007.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine