Retour

Des leaders religieux du Minnesota se mobilisent pour les réfugiés

Un groupe de défense des droits des réfugiés, ISAIAH Faith in Democracy, souligne que des centaines de leaders religieux du Minnesota aux États-Unis ouvriront les portes de leurs établissements aux réfugiés.

Au début du mois de décembre, plus d’une centaine de leaders et membres religieux d’une trentaine de congrégations se sont réunis à St Paul au Minnesota pour apprendre les légalités, les limites et les besoins des réfugiés, peut-on lire dans le site Internet de l’organisme.

« C'est un cours d'immigration 101 », souligne la directrice générale de l’ISAIAH Faith in Democracy, Doran Schrantz qui aimerait que toutes les communautés confessionnelles offrent leur lieu de recueillement aux personnes à risque.

Le président élu Trump sème la crainte

Mme Schrantz rapporte que le désespoir des migrants et des réfugiés a empiré à la suite de l’élection présidentielle américaine en novembre. Le président élu Donald Trump a indiqué clairement pendant la campagne électorale qu'une de ses priorités serait de cibler les réfugiés et de les expulser.

ISAIAH a donc déployé des efforts à l’échelle de l’État pour inciter la création de lieux sécuritaires pour les immigrants qui pourraient être aux prises avec la déportation.

« [Les congrégations religieuses] s’engagent à laisser leur église être un endroit où un immigrant peut aller et vivre indéfiniment, alors qu'il passe par le processus pris en compte », mentionne Doran Schrantz.

Aux États-Unis, à l'heure actuelle, les fonctionnaires de l'immigration ne cherchent pas les immigrants clandestins ou les réfugiés qui logent dans des endroits sécuritaires désignés comme les écoles, les hôpitaux ou les établissements religieux.

Mais il n'y a aucune garantie que ce protocole continuera d’être honoré après l’entrée au pouvoir de Donald Trump, prévient Mme Schrantz qui précise que « ce n'est pas une loi ».

« Nous espérons pour le mieux, mais nous nous préparons pour le pire », dit-elle. Elle confirme également que des discussions ont lieu sur les divers moyens d'aider les réfugiés qui veulent se rendre au Canada.

En un an, plus de 500 réfugiés ont traversé la frontière vers le Manitoba.

Selon les renseignements de Donna Carreiro, CBC News

Plus d'articles

Commentaires