Retour

Des Québécois en Floride toujours angoissés, mais soulagés de rentrer au bercail

Malgré la nervosité palpable des voyageurs, le retour à la normale se fait graduellement à l'aéroport Fort-Lauderdale-Hollywood et de nombreux Québécois retrouvent leur chez-soi.

Toutes les aérogares de cet aéroport international de la Floride sont dorénavant rouvertes, deux jours après la fusillade ayant fait cinq morts.

À l’aérogare 2, où a eu lieu l'attaque, plusieurs voyageurs du Québec et du Canada quittent les États-Unis avec soulagement, mais pour beaucoup d’entre eux l’angoisse demeure bien présente.

[Je suis] stressé et aux aguets de tout, mais on s’attendait à ça. Nous avons prévu l’enregistrement hier soir. On croise les doigts que ça va bien se passer.

Un visiteur canadien qui quitte la Floride

J’aime mieux aujourd’hui qu’il y a trois jours. On se dit que ça aurait pu nous arriver à nous aussi.

Un voyageur qui rentre au pays

Reprise rapide des vols

Bien que la nervosité soit affichée sur leurs visages, des Québécois interrogés aux aéroports de Fort Lauderdale et Montréal se sont dits satisfaits du renforcement de la sécurité et de l’efficacité des procédures employées pour leur faire regagner le Canada.

C’est malheureux d’être ici après que cinq personnes soient décédées, mais la sécurité est bonne ici.

Une voyageuse qui retourne au Canada

Selon Air Canada, la vaste majorité de ses passagers à Fort Lauderdale seront revenus au Canada dimanche.

Depuis la reprise des vols, le transporteur aérien a opéré 27 vols aller-retour entre Montréal/Toronto/Ottawa et Fort Lauderdale/Miami. Il s’agit d’une capacité de 2000 passagers par jour.

Le tireur, Esteban Santiago, a été formellement accusé d’acte de violence avec une arme à feu ayant causé la mort. Le jeune homme de 26 ans, qui devrait comparaître à Fort Lauderdale lundi, risque la peine de mort. Les enquêteurs ne connaissent pas encore ses motifs exacts, mais savent qu’il visait spécifiquement cet aéroport.

Les autorités taisent pour le moment l’identité des victimes, mais des proches de quatre d’entre elles ont dévoilé leurs noms dans les médias américains. Il s’agit de quatre Américains : Terry Andres, de Virginie, Olga Woltering, de Georgie, Michael Oehme, de l'Iowa et Sherly Timmons de l’Ohio.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine