Retour

Des vacances qui tournent au drame pour les victimes de Fort Lauderdale

Des proches de quatre des cinq personnes qui ont péri dans la fusillade de vendredi à l'aéroport international de Fort Lauderdale-Hollywood, en Floride, se sont confiés à des médias américains, alors que les autorités taisent encore l'identité des victimes.

L'enquête se poursuit, alors que le tireur, Esteban Santiago, un ex-militaire de 26 ans, aurait délibérément choisi un endroit fréquenté par de nombreux voyageurs pour commettre son crime.

Les victimes attendaient de récupérer leurs bagages dans l'aérogare 2, avant de partir en croisière, notamment. Mais Esteban Santiago en a décidé autrement.

Quatre des cinq personnes qui sont tombées sous ses balles ont été identifiées par certains de leurs proches dans les médias américains.

Steve Reineccius a notamment confirmé à l’Associated Press que sa grand-mère, Shirley Timmons, était au nombre des victimes. Elle voyageait avec son mari, Steve Timmons, tous deux âgés de 70 ans. Ce dernier a aussi été blessé grièvement à la tête par le tireur.

Les deux septuagénaires devaient rejoindre d’autres membres de la famille à bord d’une croisière, précise la station de radio locale WILE-FM. Le couple originaire de l'Ohio aurait fêté son 51e anniversaire de mariage dans trois semaines.

Le pompier bénévole de Virginie, Terry Andres, entamait lui aussi des vacances avec sa femme, selon ce qu’a confié leur fille à WAVY-TV. Il aurait célébré son 63e anniversaire plus tard ce mois-ci.

Si ce dernier a été atteint de plusieurs balles, sa femme, âgée de 40 ans, s’en est quant à elle sortie indemne.

« Il était aimé et respecté de tous, autant pour son dévouement que son approche comme pompier », a notamment confié le regroupement de pompiers auprès duquel il œuvrait.

Des victimes « au hasard »

Olga Woltering, une octogénaire de Georgie, a aussi été tuée alors qu'elle était en vacances avec son mari, Ralph, selon des proches du mouvement religieux où ils pratiquaient.

« Olga était la plus joyeuse, la plus aimante et la plus dévouée des femmes que nous avons côtoyées », a exprimé son église par voie de communiqué.

Leurs fils se sont rendus en Floride auprès de leur père, âgé de plus de 90 ans, selon la porte-parole de l’organisation, Cat Doyle.

Le couple habitait une maison de retraite et était très actif au sein de la communauté.

Une autre victime, Michael Oehme, voyageait fréquemment. Il aimait par-dessus tout partir en croisière avec sa femme, ce qu’ils prévoyaient d’ailleurs faire après avoir quitté l’aéroport. Ils devaient partir en mer le lendemain de la fusillade, a confié la sœur de l’homme de 57 ans à l’Associated Press.

« Ils étaient tellement heureux de retourner en voyage », ajoute Elizabeth Oehme-Miller.

Sa belle-sœur, Kari Oehme, est parmi les six blessés de la fusillade. Elle a été atteinte d’une balle à l’épaule, mais devrait se rétablir complètement. Des proches sont d’ailleurs partis la rejoindre en Floride pour l’aider à rentrer à la maison, à Council Bluffs, en Iowa.

L'identité de toutes les victimes devrait être dévoilée lorsque le FBI aura prévenu l'ensemble des familles touchées.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine