Retour

Détournement d'un avion d'EgyptAir : le pirate de l'air arrêté

Les autorités chypriotes ont annoncé que le pirate de l'air responsable du détournement de l'avion d'EgyptAir ne portait pas de ceinture d'explosifs, contrairement à ce qui avait été avancé par le pilote.

L'homme, qui a été arrêté après avoir tenu en haleine les autorités égyptiennes et chypriotes pendant près de six heures, est présentement questionné pour tenter de déterminer les raisons qui l'ont poussé à détourner le vol.

L'homme est calmement sorti par lui-même de l'avion. Il a été accueilli par une unité d'intervention spéciale, dépêchée sur les lieux. Les autorités ont indiqué qu'il avait l'air « instable ». Après son arrestation, le pirate aurait demandé de rencontrer des représentants de l'Union européenne et d'être conduit vers un autre aéroport. 

Selon les autorités locales, le détournement n'était pas lié au terrorisme. 

La situation est restée relativement calme à l'aéroport de Larnaca à Chypre, même si la plupart des avions sont restés cloués au sol en raison de la prise d'otages et que plusieurs voyageurs ont été contraints de rester de longues heures à attendre son dénouement.

Des informations contradictoires

Selon le ministère chypriote des Affaires étrangères, le pirate de l'air serait un certain Seif Eldin Mustafa. Cette information vient contredire celles obtenues par un journal égyptien qui l'avait dans un premier temps identifié sous le nom d'Abdel Taouab Samaha, un professeur de médecine vétérinaire à l'Université d'Alexandrie. 

Plus tôt ce matin, les autorités s'étaient trompées sur le nombre de passagers présents dans l'avion. Le ministère égyptien de l'aviation civile avait indiqué que l'avion contenait 81 passagers. Le chiffre a été révisé et le gouvernement égyptien parle maintenant de 55 passagers et sept membres d'équipage, qui sont tous sains et saufs.

Selon les autorités égyptiennes, l'homme aurait notamment demandé la libération de femmes prisonnières en Égypte. Il aurait également demandé à voir son ex-femme, supposément domiciliée à Chypre, et demandé l'asile politique dans ce même pays.

L'avion a été détourné vers l'aéroport de Larnaca à Chypre, alors qu'il effectuait une liaison entre Alexandrie et Le Caire.

Le pilote Omar Al-Gammal a informé les autorités qu'il avait été forcé à atterrir à Larnaca à la suite de menaces, selon un communiqué (en anglais) du ministère égyptien de l'aviation civile. L'Égypte a décidé d'envoyer un avion à Chypre pour récupérer les passagers qui y sont bloqués.

Des inquiétudes concernant la sécurité

L'incident soulève toutefois des inquiétudes quant à la qualité des mesures de sécurité prises par le gouvernement égyptien dans ses aéroports et dans son espace aérien.

Cinq mois plus tôt, un avion russe avait explosé au-dessus de la péninsule égyptienne du Sinaï, faisant 224 morts. Moscou avait indiqué qu'il s'agissait d'un acte terroriste et le gouvernement égyptien avait alors procédé à une réévaluation de ses procédures de sécurité. L'événement d'aujourd'hui sème le doute quant à l'efficacité des mesures adoptées à la suite de cette réévaluation.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine