Retour

Deux Burundais recherchés aux États-Unis sont passés au Canada

Deux des six adolescents burundais qui sont portés disparus aux États-Unis depuis deux jours ont franchi la frontière canadienne, selon la police de Washington. Les jeunes participaient à une compétition internationale de robotique dans la capitale américaine.

Mercredi, les policiers de Washington avaient lancé un appel sur Twitter dans le but de recueillir des informations au sujet de la disparition des six adolescents.

Ce sont des rapports transmis aux policiers qui font dire à ces derniers que Don Ingabire, 16 ans, et Audrey Mwamikazi, 17 ans, ont été vus à la frontière canado-américaine.

Les policiers de Washington n'ont pas fourni de détails sur la manière dont les deux jeunes participants ont pu se rendre jusqu'au Canada. Selon les quelques informations qui ont filtré, la police croit que les jeunes sont tous en sécurité, ce qui porte à croire qu'ils seraient partis de leur propre gré.

Les six jeunes, deux filles et quatre garçons de 16 à 18 ans, étaient partis du Burundi munis de visas d'un an pour participer à FIRST Global Challenge, une compétition qui a pour but d'encourager les jeunes à faire carrière en sciences, en mathématiques ou dans le domaine des technologies. Des équipes d'adolescents en provenance de 150 pays sont à Washington dans le cadre de la première édition de cet événement.

La compétition FIRST Global Challenge avait par ailleurs fait les manchettes la semaine dernière, alors qu'une équipe de six jeunes filles afghanes férues de robotique avaient vu leurs demandes de visa rejetées à deux reprises avant de pouvoir finalement être admises en sol américain.

Vus mardi soir pour la dernière fois

Les organisateurs de la compétition de robotique ont alerté les autorités après avoir été avisés de la disparition des adolescents par le responsable de l'équipe burundaise. Les jeunes participants ont été vus pour la dernière fois sur le site de la compétition mardi soir, soit peu avant la clôture de l'événement.

Un responsable de l'ambassade du Burundi aux États-Unis, Benjamin Manirakiza, dit ne pas être en mesure de confirmer si Don Ingabire et Audrey Mwamikazi ont bel et bien traversé la frontière canadienne. « Nous ne savions pas que les jeunes se trouvaient à Washington », a-t-il affirmé en précisant que l'ambassade suivait attentivement l'affaire, après l'avoir apprise par les médias.

Le Burundi, un pays secoué de tensions

Le climat demeure tendu au Burundi depuis que le président Pierre Nkurunziza a été réélu en juillet 2015 pour un troisième mandat. Plus tôt ce printemps-là, l'annonce de sa candidature avait suscité manifestations et violences qui s'étaient soldées par des dizaines de morts. Le Burundi avait aussi été le théâtre d'un coup d'État avorté en mai 2015.

Pour les opposants de Nkurunziza, le fait de solliciter un troisième mandat va à l'encontre de la Constitution du pays.

Les violences avaient été telles qu'en décembre 2015, le haut-commissaire aux droits de l'homme des Nations unies avait déclaré que le pays était au bord de la guerre civile.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine