Retour

Deux Canadiens et deux Américains auraient été enlevés dans le centre du Nigeria

Quatre personnes, deux Canadiens et deux Américains, ont été kidnappées mardi soir dans l'État de Kaduna, dans le centre du Nigeria, a indiqué la police nigériane. Les quatre otages ont été pris en embuscade alors qu'ils étaient en route vers la capitale, Abuja.

Deux policiers sont morts dans l'affrontement avec les ravisseurs.

Selon un porte-parole de la police nigériane, les otages sont des investisseurs qui installent des stations solaires dans des villages autour de Kafanchan, dans l'État de Kaduna.

Il soutient que des membres des forces de sécurité, dont une escouade spécialisée dans les enlèvements, ont été déployés dans la région pour tenter d'arrêter les suspects et de libérer les otages en toute sécurité.

Ottawa et Washington au courant

Le porte-parole d'Affaires mondiales Canada, John Babcock, a déclaré mercredi qu'il était au courant d'informations selon lesquelles deux Canadiens auraient été enlevés au Nigeria. Il n'a pas donné plus de détails, invoquant des motifs de protection de la vie privée.

Pour sa part, le département d'État américain a dit être au courant d'informations au sujet de l'enlèvement d'au moins un Américain au Nigeria, sans commenter davantage.

Autre cas

Les enlèvements contre rançon sont fréquents au Nigeria, en particulier dans le secteur entre Kaduna et Abuja.

L'an dernier, deux archéologues allemands ont été capturés par des hommes armés à moins de 100 kilomètres au nord-est d'Abuja. Ils ont été relâchés par la suite.

En 2016, le haut-commissaire adjoint de la Sierra Leone a été kidnappé sous la menace d'une arme à feu sur le chemin entre Abuja et Kaduna. Il a été remis en liberté après cinq jours.

Les victimes d'enlèvement sont généralement libérées saines et sauves après le versement d'une rançon.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité