Retour

Deux journalistes insultés par Donald Trump remettent en question sa santé mentale

Après avoir été victimes d'attaques personnelles sur Twitter par Donald Trump, les journalistes de l'émission Morning Joe ont dénoncé un président « à la dérive » et ont remis en question sa santé mentale.

Mika Brzezinski et Joe Scarborough ont signé un éditorial publié vendredi par le Washington Post.

« L'obsession malsaine du président avec Morning Joe ne sert pas l'intérêt de son état mental ni du pays qu'il dirige », écrivent les deux journalistes.

Morning Joe est l’émission matinale phare du réseau de télévision MSNBC et ses animateurs ont été la cible de critiques virulentes de la part du président américain.

Donald Trump avait lancé jeudi deux tweets qualifiant Mika Brzezinski de « folle au faible QI » et Joe Scarborough de « psychopathe ». Le président affirme aussi avoir refusé de les recevoir en décembre dans sa résidence de Mar-a-Lago, en Floride. Il raconte que Mika Brzezinski « saignait abondamment à cause d'une chirurgie esthétique au visage ».

Mika Brzezinski et Joe Scarborough – qui forment un couple – dénoncent les « insultes de cour d'école » et accusent le président américain de mensonge ainsi que « d'attaque continuelle envers les femmes ».

Chantage de la Maison-Blanche

Selon les deux journalistes, ils seraient également victimes de chantage de la part de responsables de la Maison-Blanche. Ces derniers auraient demandé à Joe Scarborough de s’excuser auprès de Donald Trump pour les critiques formulées à son endroit dans le cadre de leur émission, sans quoi un « article négatif » serait rédigé dans l’hebdomadaire à scandale National Enquirer.

Joe Scarborough aurait refusé de s’excuser.

« Nous sommes convaincus que l'homme n'est pas mentalement équipé pour continuer à regarder Morning Joe », écrivent aussi les deux journalistes qui conseillent au président américain de se contenter de « rester branché sur Fox&Friends ».

La réaction du président américain n’a pas tardé sur Twitter.

« J'ai regardé @Morning_Joe au faible audimat pour la première fois depuis longtemps. FAUSSE INFORMATION. Il m'a appelé pour arrêter un article du National Enquirer. J'ai dit non! Mauvaise émission », a tweeté Donald Trump.

« Nous n'avons connaissance d'aucune discussion entre la Maison-Blanche et Joe et Mika concernant notre article », a pour sa part affirmé Dylan Howard, un président d'American Media, qui gère le National Enquirer.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine