Retour

Déversement d'une mine au Colorado : l'interdiction de consommer l'eau prolongée d'une semaine

Les autorités environnementales américaines maintiennent pour au moins une autre semaine l'interdiction de consommer l'eau des rivières San Juan et Animas, contaminées en raison du déversement d'une mine d'or abandonnée.

La coulée de boue jaune s'est déversée la semaine dernière dans un cours d'eau du sud-ouest du Colorado pour atteindre le Nouveau-Mexique le week-end dernier.

Deux municipalités de l'État du Colorado et deux du Nouveau-Mexique ont interrompu leurs prises d'eau en rivière.

Par ailleurs, des résidents qui vivent près de la mine et boivent l'eau de leurs puits privés ont annoncé l'altération de la couleur de leur eau.

Toutefois, rien ne démontre que cette altération est nocive pour la population, le bétail et les espèces sauvages, estime l'Agence pour la protection de l'environnement des États-Unis (EPA).

Un immense déversement

Plus de 11,3 millions de litres d'eaux acides se sont échappés de la mine. Cette eau sale contient des métaux lourds, tels que l'arsenic, le mercure et le plomb.

La catastrophe est survenue lorsqu'une équipe de nettoyage supervisée par l'EPA a accidentellement rompu une digue de débris qui s'était formée à l'intérieur de la mine.

La tête du déversement s'est diluée progressivement lors de la coulée et n'est plus visible par vue aérienne, selon l'EPA.

Les experts sont toutefois inquiets des conséquences à long terme que peut engendrer le dépôt des métaux lourds dans les fonds riverains. Ces métaux peuvent à nouveau contaminer l'eau lors d'un orage ou d'une inondation.

L'EPA affirme que le Colorado abrite plus de 4000 mines abandonnées, et que 1100 d'entre elles près de la ville de Silverton sont des « bombes à retardement ».

Plus d'articles

Commentaires