Retour

Donald Trump décrète la construction d'un mur entre les États-Unis et le Mexique

Le président des États-Unis, Donald Trump, signe deux décrets qui portent sur la sécurité aux frontières et l'immigration. Le premier concerne la construction immédiate d'un mur entre les États-Unis et le Mexique, tandis que le second renforcera la sécurité sur le sol américain.

La principale mesure du décret concernant la sécurité à la frontière consiste en la construction immédiate d’un mur entre les États-Unis et le Mexique, que le président Trump entend faire payer par le Mexique.

Le porte-parole de la Maison-Blanche, Sean Spicer, affirme que Washington donnera également les outils et les ressources aux différentes agences afin d’arrêter l’immigration illégale.

Le gouvernement construira plus de prisons et mettra fin à la politique de l’ancienne administration qui consistait à arrêter et à relâcher les prévenus.

Après avoir passé du temps en prison pour les crimes qu’ils ont commis, les immigrants illégaux seront renvoyés dans leur pays d’origine moyennant un billet aller simple.

Sean Spicer, porte-parole du président des États-Unis, Donald Trump

Réduire l'aide aux villes « refuges »

Le deuxième décret renforce la sécurité en sol américain. Selon Sean Spicer, les agences fédérales feront respecter les lois sans réserve.

Le Département d’État dit qu'il utilisera des moyens de pression pour que les pays acceptent de rapatrier leurs immigrants illégaux.

De plus, ce décret prévoit que les villes qui accueillent des immigrants illégaux sans les arrêter ou les expulser, « des refuges », commente le porte-parole, seront privées de subventions ou d’aide fédérale.

« C'est une question qui concerne les contribuables. Les Américains n’ont plus à subventionner le non-respect de nos lois », dit-il.

Le président Donald Trump a indiqué que ce décret pourrait conduire à l’embauche de 5000 agents dans les équipes de patrouille aux frontières.

Interrogé par la presse, Sean Spicer n’a pas précisé les mesures auxquelles pourrait recourir le gouvernement fédéral. En substance, le décret permet au secrétaire à la Sécurité intérieure d’examiner quels fonds sont versés aux villes et comment il peut arrêter ces versements, ajoute M. Spicer.

Reprendre le contrôle des frontières

Peu de temps après avoir signé les décrets, le président Donald Trump s’est adressé à une foule au département de la Sécurité intérieure des États-Unis.

Aujourd’hui, les États-Unis reprennent le contrôle de leurs frontières.

Donald Trump

« Nous épargnerons des milliers de vies, nous créerons des millions d'emplois et nous économiserons des milliards de dollars », affirme Donald Trump, qui était accompagné du secrétaire de la Sécurité intérieure, le général à la retraite John Kelly.

Donald Trump a déclaré que son administration allait travailler en partenariat avec celle du Mexique afin de rehausser le niveau de sécurité et multiplier les occasions d’affaires offertes aux deux pays. D'ailleurs, le président américain doit rencontrer son homologue mexicain au cours des prochains jours. En plus des questions relatives à l'immigration illégale, le traité de libre-échange nord-américain sera à l'ordre du jour.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine