Retour

Donald Trump évoque un attentat en Suède dont lui seul semble être au courant

Les Suédois sont perplexes et se moquent des propos du président américain Donald Trump qui a laissé entendre qu'il y avait eu une attaque terroriste en Suède. La Maison-Blanche a toutefois rétorqué que le président faisait allusion à l'augmentation du taux de criminalité, et non à un événement spécifique.

Lors d'un rassemblement en Floride, samedi, M. Trump a voulu illustrer les risques de l'accueil de réfugiés en évoquant des attentats en Europe, parlant de « ce qui est arrivé hier soir en Suède ».

Ces commentaires ont suscité une vague de réactions sur les médias sociaux, dimanche.

L'ancien ministre suédois des Affaires étrangères, Carl Bildt, a écrit sur Twitter : « La Suède? Un attentat terroriste? Qu'est-ce qu'il a fumé? Les questions abondent. »

Sur le ton du sarcasme, la fille d'Hillary Clinton Chelsea Clinton a quant à elle écrit sur son compte Twitter : « Qu'est-il arrivé en Suède vendredi soir? Ont-ils attrapé les responsables du massacre de Bowling Greent? » Elle faisait ainsi référence à l'attentat inventé par la conseillère de Donald Trump Kellyanne Conway récemment.

Le compte Twitter @sweden, géré par un nouveau citoyen suédois chaque semaine, a aussi relayé l’information selon laquelle il n’y avait pas eu d’attentat en Suède vendredi.

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la Suède, Catarina Axelsson, a déclaré que le gouvernement n’était au courant d’aucun incident terroriste. L'agence des services de sécurité suédoise a également dit qu’elle n’avait pas de raison de changer le niveau de risque d’attaque terroriste.

Le journal Aftonbladet a énuméré en anglais certains événements qui sont survenus vendredi en Suède, incluant un homme ayant été soigné pour des brûlures graves, un avertissement de risque d'avalanche et une poursuite policière contre un chauffeur en état d'ébriété.

Trump ne faisait pas allusion à un attentat

En fin d'après-midi dimanche, la Maison-Blanche a défendu les propos de Donald Trump, affirmant que le président ne parlait pas d'un événement en particulier lors de son discours.

M.Trump aurait plutôt fait référence à une récente hausse du taux de criminalité en Suède lorsqu'il a évoqué la situation migratoire.

Le président américain a également tweeté dimanche après-midi qu'il faisait référence à un reportage diffusé sur Fox News. La chaîne d'informations avait diffusé vendredi soir un reportage dans lequel elle affirmait que la Suède connaissait des problèmes de criminalité liés à la présence de migrants sur son territoire.

Plus d'articles