Retour

Donald Trump fils a rencontré un ancien agent soviétique

Un ancien agent soviétique, devenu lobbyiste russo-américain, était présent lors de la rencontre entre le fils aîné de Donald Trump, Donald fils, et une avocate russe au cours de la campagne électorale présidentielle américaine.

Forcé de divulguer la tenue de cette rencontre plus tôt cette semaine, Donald Trump fils avait indiqué qu’il avait rencontré l’avocate russe Natalia Veselnitskaya en compagnie de son beau-frère, Jared Kushner, et de l’ancien directeur de campagne de son père, Paul Manafort.

Le fils du président - qui a expliqué que l’avocate soutenait avoir des informations compromettantes à leur livrer sur la candidate démocrate, Hilary Clinton - n’a jamais mentionné la présence de cette cinquième personne.

Cet homme, dont le nom n’a pas été divulgué, est un ancien militaire et un agent du contre-espionnage soviétique, selon le réseau NBC. Il a par la suite émigré aux États-Unis et obtenu la citoyenneté américaine.

L’avocat du fils du président, Alan Futerfas, a confirmé la présence de cette personne, en précisant qu’on l’avait décrit comme étant Emin Agalarov, un chanteur russe ami du président américain, « et peut-être un ami de Natalia ». L’avocat de Donald Trump fils soutient que l'homme a affirmé à son client qu’il ne travaillait pas pour le gouvernement russe.

M. Futerfas précise que son client ignorait tout du passé de l'homme russe présent à la rencontre, le 9 juin 2016 à la Trump Tower.

Quant à Emin Agalarov, il a aidé à organiser la rencontre.

Donald Trump fils a affirmé que l’avocate russe - qui prétendait avoir des liens avec le gouvernement russe, selon lui – n’avait finalement aucune information sur Mme Clinton, la rivale de son père dans la campagne présidentielle. Elle aurait surtout parlé des sanctions américaines contre la Russie.

Mme Veselnitskaya a également réfuté tout lien avec le pouvoir russe.

La révélation de cette réunion a tout de même replongé la présidence américaine dans l’embarras puisque le camp Trump répète depuis des mois qu’il n’y a eu aucune tentative de collusion avec des Russes au cours de la campagne présidentielle américaine.

Plus d'articles

Commentaires