Retour

Donald Trump salue le travail accompli jusqu'ici en Floride

De passage en Floride pour constater les dégâts à la suite de l'ouragan Irma et faire le point sur l'aide aux sinistrés, le président des États-Unis a salué « l'incroyable » travail des premiers répondants qui ont, selon lui, contribué à sauver des milliers de vies tout en réitérant le soutien de son gouvernement aux Floridiens dans cette épreuve.

Donald Trump et son épouse Melania sont arrivé jeudi avant-midi en Floride en compagnie du vice-président Mike Pence. S'adressant à un groupe de premiers répondants, le président Trump a souligné avec admiration le travail des policiers, ambulanciers, pompiers et gardes-côtes qui ont accompli un travail « vraiment remarquable » non seulement en Floride, mais aussi au Texas, lors du passage de l'ourgan Harvey, tout juste avant Irma.

Reconnaissant que les dégâts causés à la Floride sont d'une ampleur jamais vue, le président a profité de l'occasion pour saluer le travail acharné accompli par le gouverneur de l'État Ricks Scott à qui il a prédit une carrière de Sénateur.

Le vice-président Mike Pence a pour sa part souligné le « leadership étonnants » exercé chaque jour par les autorités de la Floride pour améliorer les opérations secours et accélérer les opérations de rebanchement de l'électricité.

Le couple présidentiel doit assister à une réunion à Fort Myers sur le déploiement des secours avant de se rendre dans ville de Naples, un secteur particulièrement dévasté par la tempête, pour y rencontrer des sinistrés.

Huit morts dans une résidence pour aînés

Le puissant ouragan qui a dévasté le sud de la Floride et les Keys la semaine dernière a fait jusqu’ici au moins 20 morts et des centaines de blessés dans l’État de la Floride. Un bilan alourdi mercredi par la découverte des corps de huit personnes âgées mortes de chaleur et de déshydratation dans une maison de retraite de Hollywood.

Les 115 autres pensionnaires de l’établissement, en proie à la déshydratation ou en détresse respiratoire, ont été hospitalisés.

Outré par la situation, le gouverneur de la Floride Rick Scott a déclaré : « S'il résulte que des personnes n'ont pas agi dans le meilleur intérêt des patients, nous les tiendrons pour responsables dans toute la mesure permise par la loi. » Des enquêtes judiciaires et administratives ont été ouvertes.

Pénuries d'eau et de nourriture

Pendant ce temps, plus de quatre millions de résidences et de commerces sont toujours privés d’électricité en Floride et la majorité ne sait pas quand le courant sera rétabli.

Des distributions d’eau potable et de nourriture sont organisées un peu partout dans les zones sinistrées par les autorités dans des secteurs dévastés et coupés du monde extérieur parfois depuis plusieurs jours.

À Key West, par exemple, à l'extrémité de l’archipel des Keys, l'agence fédérale de secours (Fema) estime que 85% des habitations sont détruites ou endommagées.

« Le plus dur c'est de ne plus avoir ni eau ni électricité. Et ne pas savoir quand ça va revenir », a confié à l'AFP, Stasia Walsh, une septuagénaire de Naples dont la propriété a été gravement endommagée.

Pendant ce temps, en Georgie et en Caroline du Sud, les autorités et les citoyens continuent de travailler activement à dégager et à nettoyer les routes et les propriétés endommagées par les vents et les inondations.

Dans les Caraïbes, où Irma a tué au moins 41 personnes, les populations des Antilles, de Turks et Caicos et de Cuba notamment, se relèvent péniblement elles aussi de cet ouragan, considéré comme le plus puissant observé dans la région depuis un siècle.

Plus d'articles

Commentaires