Retour

Donald Trump veut faire suspendre les joueurs de la NFL qui s'agenouillent durant l'hymne national

Le président des États-Unis, Donald Trump, s'est de nouveau invité dans le monde du sport, vendredi, en réclamant sur Twitter que les joueurs de la Ligue nationale de football (NFL) mettant un genou au sol durant l'hymne national doivent expulsés du match ou suspendus sans salaire pour le reste de la saison, en cas de récidive.

Cette déclaration survient alors que la NFL et les joueurs travaillent à s'entendre sur de nouvelles règles encadrant la conduite au sein des équipes.

En mai, une nouvelle politique a été mise en place par la Ligue pour forcer les joueurs à demeurer debout durant l'hymne national.

Le syndicat des joueurs a répliqué en déposant une plainte selon laquelle cette règle contrevenait à la convention collective et brimait leurs droits.

La saison dernière, Donald Trump avait vertement critiqué les joueurs qui cherchaient à attirer l'attention sur le traitement des minorités par les forces de l'ordre en s'agenouillant lors de l'hymne national. La confrontation s'était prolongée pendant quelques semaines.

Des discussions à huis clos

Les deux parties ont indiqué jeudi qu'aucune nouvelle règle portant sur l'hymne national ne serait édictée pendant les prochaines semaines, tandis que les discussions se poursuivent à huis clos.

En vertu de cette règle maintenant suspendue, les joueurs avaient l'obligation de demeurer debout pendant l'hymne national, ou devaient se rendre dans les vestiaires.

De son côté, l'Associated Press a mis la main sur le projet de règlement des Dolphins de Miami; il y est question de la « conduite appropriée lors de l'hymne national ».

Tout contrevenant aux règles peut être suspendu avec ou sans salaire, mis à l'amende, ou les deux. La peine maximale, rarement imposée par une équipe, est une suspension de quatre matchs et une amende équivalant à une semaine de plus en salaire.

Une personne au fait du protocole de la ligue a précisé vendredi que les équipes de la NFL n'avaient pas reçu l'ordre d'inclure une disposition sur l'hymne national dans les règles qui seront soumises aux joueurs.

Le joueur à l'origine du mouvement de protestation, le quart-arrière Colin Kaepernick, n'a pas joué depuis la saison 2016. Son collègue Eric Reid, qui l'a appuyé dans sa protestation, est aussi sans emploi.

Plus d'articles