Retour

Donald Trump veut se retirer du Partenariat transpacifique dès son arrivée en poste

M. Trump affirme qu'au premier jour de sa présidence, il engagera le retrait des États-Unis de l'accord visant à libéraliser le commerce et les investissements entre 12 États autour de l'océan Pacifique.

Dans une vidéo à l'intention des Américains lundi, il a ajouté que le traité serait remplacé par des ententes bilatérales avec les pays concernés, « qui ramèneront les emplois et l'industrie en sol américain ».

Le premier ministre japonais Shinzo Abe a déclaré lundi que le PTP serait « dénué de sens » sans les États-Unis. Le traité n'a été ratifié par aucun des 12 États concernés jusqu'à présent.

Des promesses réitérées

En matière d'immigration, également le premier jour de son mandat, M. Trump annonce qu'il « ordonnera au ministère du Travail d'enquêter sur les abus des programmes de visas ».

Il veut aussi adopter une nouvelle règlementation prévoyant que pour chaque nouveau règlement adopté, deux autres seront abrogés, le tout « pour réduire la bureaucratie ».

En matière d'énergie, il affirme qu'il « annulera les restrictions dans la production de l'énergie américaine » y compris le « gaz et le pétrole de schiste et le charbon propre ».

Donald Trump termine son allocution en assurant que ces décisions restaureront la vitalité de la classe moyenne et contribueront à rendre aux États-Unis son lustre perdu.

Le président désigné a indiqué qu'il s'adresserait de nouveau, prochainement, au peuple américain, toujours par vidéo. M. Trump a dit à plusieurs reprises qu'il ne faisait pas confiance aux médias.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?