Retour

Échange de menaces entre l'Arabie saoudite et l'Iran après un tir de missiles vers Riyad

L'Arabie saoudite accuse l'Iran d'être derrière le tir de missile vers l'aéroport de sa capitale, Riyad, samedi, affirmant que ce geste pourrait « équivaloir à un acte de guerre. »

La coalition sunnite de l'Arabie saoudite a indiqué qu'elle se réservait le droit de répondre à l'Iran « de manière appropriée et au moment opportun ».

Téhéran rejette ces accusations, accusant en retour Riyad de « crimes de guerre » au Yémen, ravagé par un conflit opposant les rebelles houthis aux forces yéménites, soutenues par la coalition de l'Arabie saoudite depuis deux ans.

Après le tir de missile intercepté samedi, la coalition a fermé les frontières yéménites aérienne, maritime et terrestre, sauf pour les cargaisons humanitaires.

Mais les Nations unies ont annoncé lundi que deux vols humanitaires à destination du Yémen avaient dû être suspendus.

Pour Riyad, il ne fait guère de doute que les Houthis, qui contrôlent aussi une bonne partie du nord et de l'ouest du Yémen, bénéficient de livraisons d'armes de l'Iran et de l'assistance d'experts iraniens en balistique, qui leur permet d'allonger la portée de leurs missiles.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine