Retour

« El Chapo » pourrait être extradé vers les États-Unis dès 2017

Le narcotrafiquant Joaquin « El Chapo » Guzman pourrait être extradé du Mexique vers les États-Unis au tout début 2017, selon un responsable du gouvernement mexicain.

« Nous attendons [l'extradition de Guzman] en janvier ou en février », a déclaré le commissaire national de la sécurité, Renato Sales, à la télévision mexicaine.

Le chef du puissant cartel de Sinaloa a été arrêté en janvier dernier par la police mexicaine à Los Mochis après s'être évadé d'une prison à haute sécurité par un tunnel percé juste au-dessous de sa cellule, six mois auparavant. Il s'agissait de sa seconde évasion.

Le président mexicain Enrique Pena Nieto s'est ensuite engagé à le remettre aux autorités américaines.

Toutefois, le processus s'est avéré compliqué. Les avocats de Guzman ont multiplié les recours pour empêcher son départ vers les États-Unis après une décision judiciaire en ce sens prononcée en mai dernier.

Répondant aux propos de Renato Sales, un des avocats, José Refugio Rodriguez, a souligné qu'il y avait trop de procédures en cours pour que le calendrier du commissaire national de la sécurité soit plausible. Le seul moyen d'envoyer Guzman vers les États-Unis dès 2017, a-t-il ajouté, sera de le sortir de prison « par la force ».

Aux États-Unis, le narcotrafiquant devra répondre à des accusations de trafic de drogue, blanchiment d'argent, enlèvement et assassinat.

Plus d'articles