Retour

Élections en Albanie : les socialistes en tête

Le Parti socialiste, au pouvoir, est donné nettement en tête, dimanche soir, des élections législatives qui se sont tenues en Albanie. Il devrait ainsi obtenir un nouveau mandat pour poursuivre les réformes de la justice, essentielles afin de rejoindre, à terme, l'Union européenne.

Après le dépouillement d'environ 20 % des 5362 bureaux de vote du pays, le Parti socialiste obtient 50,33 % des voix exprimées, loin devant le Parti démocrate (droite) avec 27,26 %.

Le Mouvement socialiste de l'Intégration recueille 15,32 % des votes, ce qui pourrait lui permettre de conserver son rôle de faiseur de roi.

Le principal enjeu semble de savoir si le PS obtiendra 71 des 140 sièges, ce qui lui permettrait de gouverner seul.

Aucun parti politique n'a commenté les résultats partiels.

La commission électorale nationale avait prolongé d'une heure les opérations de vote, jusqu'à 18 h (heure GMT), en raison de la faible participation, la chaleur ayant été très forte dans la journée, atteignant jusqu'à 39 degrés Celsius.

Malgré cette prolongation, le taux de participation final n'est que de 44 %, soit le plus faible à des législatives depuis le début du siècle.

Le ministère de l'Intérieur a indiqué que des centaines de cas d'achat de vote et d'intimidation d'électeurs avaient été signalés.

La campagne a été rude, mais n'a donné lieu à aucun débordement, le premier ministre Edi Rama et son rival démocrate Lulzim Basha ayant conclu un pacte de bonne conduite.

Entrer dans l'Union européenne

Socialistes et démocrates sont favorables à une accélération de l'intégration européenne.

Les réformes judiciaires souhaitées par Bruxelles pour éradiquer la corruption seront les priorités du prochain gouvernement. L'Albanie espère pouvoir adhérer à l'UE d'ici une dizaine d'années et le premier ministre a estimé le mois dernier que le feu vert à l'ouverture des négociations d'adhésion pourrait être obtenu avant la fin de l'année.

Depuis son arrivée aux affaires, la collecte des impôts s'est améliorée, tout comme la distribution d'électricité, et la croissance économique est passée de 0,97 à 3,45 % entre 2013 et 2016. L'ancien maire de Tirana n'est toutefois pas parvenu à créer les 300 000 emplois qu'il avait promis ni à étendre l'assurance maladie gratuite à tous les Albanais de plus de 40 ans.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine