Retour

États-Unis : le secrétaire à la Santé démissionne sur fond de controverse

Le secréatire américain à la Santé, Tom Price, empêtré dans un scandale lié à l'utilisation d'avions privés pour ses déplacements officiels, a démissionné vendredi.

Dans un court communiqué, la Maison-Blanche a simplement indiqué que le « président a accepté » sa démission.

C’est le sous-secrétaire adjoint à la Santé Don J. Wright qui le remplacera de façon intérimaire, annonce par le fait même la Maison-Blanche.

Le magasine Politico a révélé que M. Price a pris au moins une douzaine de fois des avions privés depuis le mois de mai, et que ces vols auraient coûté aux contribuables près de 500 000 $.

Il aurait aussi utilisé des avions militaires pour des voyages en Afrique, en Europe et en Asie au printemps et à l’été, des vols qui auraient coûté plus de 620 000 $ d’argent public.

Les dirigeants américains voyagent habituellement dans des vols commerciaux moins coûteux. Ils peuvent aussi prendre le train pour de petites distances.

« Je ne suis pas content, je peux vous le dire », avait lancé quelques minutes plus tôt Donald Trump, affirmant avoir été « déçu » par son ministre.

M. Price avait pourtant promis jeudi de rembourser près de 65 000 $ pour les vols effectués. « Les contribuables ne paieront pas un sou pour mon siège dans ces avions », avait-il dit.

Le secrétaire à la Santé est le premier membre du cabinet de Donald Trump à quitter ses fonctions. Plusieurs autres proches collaborateurs du président ont démissionné ou perdu leur poste au cours des neuf premiers mois de la présidence Trump.

Le président, qui tente en ce moment de vendre son plan de réforme fiscale et qui gère aussi la réponse humanitaire du gouvernement à la suite du passage de trois ouragans sur le Texas, la Floride et Porto Rico, aurait jugé, en privé, que le cas de Price constituait une distraction.

« À quoi a-t-il pensé? », aurait ainsi dit Donald Trump à une personne de son entourage qui a parlé à l’agence Reuters.

La présidence aurait aussi jugé assez inefficaces les efforts du ministre pour réussir à faire passer la réforme de la santé et l’abrogation d’Obamacare, la loi adoptée par le Congrès des États-Unis en 2010 qui visait la réforme du système de santé proposée par le président Barack Obama.

Représentant de la Georgie depuis 2004, Tom Price, 62 ans, chirurgien orthopédiste, était un critique acerbe de l’Obamacare. Membre du Tea Party, il est aussi farouchement opposé à l’avortement.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine