Retour

Evan McMullin, la solution de rechange des républicains qui rejettent Trump?

Les républicains qui refusent obstinément de se ranger derrière Donald Trump lors de la présidentielle américaine pourraient bien avoir une autre option sur leur bulletin de vote.

Dans un courriel envoyé lundi à ABC, Evan McMullin, un ancien agent des services secrets qui a aussi été conseiller du Parti républicain à la Chambre des représentants, a confirmé qu'il comptait officialiser sa candidature d'ici peu.

« En cette année où les Américains ont perdu foi envers les candidats des deux grands partis, il est temps pour une nouvelle génération de leaders de se lever », a indiqué M. McMullin à ABC.

« Il n'est jamais trop tard pour faire ce qui est juste, et les États-Unis méritent mieux que ce que Donald Trump ou Hillary Clinton nous offrent, plaide-t-il. Je me propose humblement pour être ce leader qui saura donner à ces millions d'Américains désenchantés une option conservatrice comme président. »

L'homme de 40 ans serait en fait le choix du groupe Better for America, une organisation qui tente depuis des mois d'offrir une solution de rechange aux membres du Grand Old Party qui ne veulent rien savoir de M. Trump.

Les chances que M. McMullin devienne le nouveau locataire de la Maison-Blanche sont pratiquement nulles, mais sa candidature pourrait cependant coûter de précieux votes au controversé milliardaire.

Selon le réseau MSNBC, qui a ébruité la nouvelle lundi matin, M. McMillan aurait l'appui de certains donateurs du Parti républicain.

Né en Utah, M. McMullin est diplômé en droit international et en diplomatie de l'Université Brigham Young. Il détient aussi une maîtrise en administration des affaires de l'Université de la Pennsylvanie.

M. McMullin a été agent de la CIA pendant une dizaine d'années. Selon ABC, il a été impliqué dans des opérations de contre-terrorisme au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et en Asie du Sud-Est.

Après avoir quitté l'agence vers 2010-2011, il a été embauché par la banque d'investissement Goldman Sachs à San Francisco, avant d'aller travailler pour les républicains de la Chambre des représentants.

Il a notamment été conseiller principal des républicains de la Commission des affaires étrangères et directeur de la recherche pour la House Republican Conference, qui gère la stratégie républicaine à la chambre basse.

À l'instar de Donald Trump, il n'a cependant jamais été élu à quelque poste que ce soit.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine