Le Conseil de sécurité de l'ONU a réclamé mardi le déploiement rapide de 4000 Casques bleus additionnels au Soudan du Sud, où la guerre civile menace de se transformer en génocide.

Les violences opposent depuis juillet dernier des rebelles aux forces régulières. Et les 13 000 Casques bleus déjà présents au Soudan du Sud ne parviennent pas à rétablir la paix.

Ce pays, issu de la partition du Soudan en juillet 2011, est en proie à l’instabilité depuis décembre 2013.

Le conflit, attisé par des rivalités aux relents politico-ethniques au sein de l’armée, oppose le président Salva Kiir à son ex-numéro deux limogé Riek Machar.

La guerre civile a fait des dizaines de milliers de morts et plus de 3 millions de déplacés au Soudan du Sud. Dans ce récit, Sophie Langlois parle du conflit qui ravage le Soudan du Sud.

Plus d'articles

Commentaires