Retour

Explosions sur une base militaire près de Damas, la Syrie accuse Israël

Plusieurs fortes explosions ont touché l'aéroport militaire de Mazzeh, situé aux abords de Damas, a annoncé vendredi la télévision publique syrienne.

L'armée syrienne a accusé Israël d'avoir tiré des roquettes sur l'aéroport et a mis en garde Tel-Aviv des répercussions de cette agression « flagrante ».

Selon l'armée, citée par la télévision publique syrienne, plusieurs roquettes ont été tirées d'un secteur situé près du lac de Tibériade, dans le nord d'Israël, juste après minuit. Les roquettes ont atterri sur le site de l'aéroport.

L'aéroport, situé au sud-ouest de la capitale, est une base aérienne stratégique majeure, utilisée principalement par la garde républicaine syrienne, corps d'élite chargé de protéger la capitale.

Elle a servi de base pour bombarder des secteurs qui étaient autrefois tenus par les rebelles dans la banlieue de Damas.

Israël a par le passé visé des positions du Hezbollah chiite libanais à l'intérieur de la Syrie, où ce puissant groupe soutenu par l'Iran participe massivement aux combats aux côtés de l'armée syrienne.

Des responsables de la défense israéliens ont dit craindre un renforcement du Hezbollah dû à l'expérience acquise dans la guerre civile syrienne.

Un attentat suicide fait au moins sept morts à Damas

Le kamikaze a déclenché ses explosifs dans le quartier central de Kfar Sousa, où sont installées certaines grandes agences de sécurité du régime.

Le bilan devrait s'alourdir, parce que certains blessés sont dans un état critique, a déclaré l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Sur les images diffusées par les médias officiels syriens, on voit des taches de sang et les carcasses de plusieurs véhicules. Plusieurs dizaines de gardes lourdement armés arpentent les lieux.

En juin dernier, une voiture piégée avait explosé à Kfar Sousa, près d'une école iranienne, et avait fait plusieurs morts.

Selon les insurgés en lutte contre le régime de Bachar Al-Assad, Kfar Sousa, situé non loin de la place des Omeyyades, abrite de nombreuses recrues des milices iraniennes combattant au côté de l'armée gouvernementale.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine