Retour

Faisant volte-face, Donald Trump prolonge la protection migratoire de 7000 Syriens

Environ 7000 Syriens qui se trouvent en territoire américain profiteront d'une prolongation des protections offertes par les États-Unis pour éviter d'être renvoyés dans leur pays d'origine, a annoncé mercredi la Sécurité intérieure.

Ces Syriens craignaient précédemment de subir le même sort que des centaines de milliers de Salvadoriens, d'Haïtiens et de Nicaraguayens, qui ont, eux, été privés de protections similaires par le président Donald Trump.

« Après avoir soigneusement étudié les conditions sur le terrain, j'ai établi qu'il était nécessaire de prolonger le statut de protégé temporaire pour la Syrie », a ainsi indiqué, par voie de communiqué, la secrétaire à la Sécurité intérieure, Kirstjen Nielsen.

Le sursis offert aux Syriens court jusqu'au 30 septembre 2019; à l'approche de cette nouvelle date butoir, la secrétaire a l'intention de procéder à un autre examen de la situation dans ce pays du Proche-Orient pour déterminer s'il sera nécessaire d'octroyer une prolongation supplémentaire.

En ce qui concerne les immigrants provenant d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud, ce sont pas moins de 200 000 Salvadoriens, 59 000 Haïtiens et 5300 Nicaraguayens qui risquent maintenant l'expulsion, même si certains se trouvent aux États-Unis depuis des dizaines d'années.

Volte-face présidentielle

La décision de l'administration Trump représente un virage à 180 degrés de la part du président, qui avait suspendu l'an dernier le programme américain pour les réfugiés et banni « indéfiniment » les gens fuyant la sanglante guerre civile au pays de Bachar Al-Assad.

En entrevue à la BBC, le président affirmait que cette mesure s'inscrivait dans une démarche visant à « garder les terroristes islamiques radicaux à l'extérieur des États-Unis ».

L'interdiction en question, accolée à l'éphémère et controversé décret migratoire du président, cesserait de s'appliquer lorsque des « changements importants » auraient été apportés à la situation.

Plus d'articles