Retour

France : Benoît Hamon remporte la primaire du Parti socialiste

« Le coeur vaillant et battant pour la France », selon ses mots, Benoît Hamon a largement remporté dimanche le second tour de la primaire organisée par le Parti socialiste (PS) pour choisir son candidat à l'élection présidentielle, avec 58,87 % des voix face à Manuel Valls.

Votre mobilisation est le signe d'une gauche vivante et vibrante.

Benoît Hamon, après sa victoire

« Elle me donne une force considérable pour vous représenter et gagner cette élection présidentielle, a déclaré M. Hamon dans un discours devant ses partisans. Ce soir, la gauche relève la tête, se tourne vers le futur, et elle veut gagner! »

Je veux [...] rassembler les socialistes, tous les socialistes, parce que c'est ma famille politique et que j'y ai consacré 30 ans d'engagement.

Benoît Hamon, après sa victoire

« Je proposerai donc à tous les candidats à cette primaire, mais aussi à tous ceux qui se reconnaissent dans la gauche et l'écologie politique, en particulier Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot, de ne penser qu'à l'intérêt des Français , a-t-il ajouté.

Candidats respectifs de la France insoumise et d'Europe Écologie - Les Verts, Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot se sont lancés dans la course à l'Élysée sans passer par la primaire organisée par le PS, qui a réuni sept candidats. « Je leur proposerai de construire ensemble une majorité gouvernementale cohérente et durable pour le progrès social, écologique et démocratique », a dit M. Hamon, un Breton qui aura bientôt 50 ans.

Surnommé « le petit Benoît », le candidat d'un PS élargi à quelques formations alliées a convoqué les militants de gauche à un rendez-vous avec l'histoire. « Nous voulons nous épanouir dans le travail et, à côté, nous devons inventer la protection sociale du XXIe siècle », a-t-il lancé.

Celui qui était jusqu'ici un élu dit « frondeur » a promis de représenter « une gauche moderne », capable de porter « un futur désirable » face à « une droite des privilèges » et « une extrême droite destructrice ».

Valls félicite Hamon

Son rival Manuel Valls, ex-premier ministre, qui a récolté 41,13 % des votes, a pris acte de sa défaite. S'adressant à ses partisans peu après l'annonce des premiers résultats, il a félicité le vainqueur et lui a souhaité bonne chance en vue de l'élection présidentielle.

Invitant lui aussi toute la gauche à se rallier à la candidature de Benoît Hamon, il a déclaré que celui-ci « est le candidat de notre famille politique, il lui appartient de mener à bien la mission du rassemblement ».

Je veux lui souhaiter bonne chance pour le combat qui est devant nous.

Manuel Valls, au sujet de Benoît Hamon

La victoire de M. Hamon pose la question des alliances en vue de la présidentielle et des législatives et de l'avenir du parti, plusieurs membres du gouvernement ayant agité le spectre d'une hémorragie d'élus et surtout d'électeurs socialistes vers Emmanuel Macron, candidat hors primaire.

Benoît Hamon avait terminé en tête du premier tour de la primaire, la semaine dernière. Il avait obtenu 36,03 % des voix, soit quatre points de pourcentage de plus que son adversaire de dimanche.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine