Retour

France : un homme tente de foncer dans la foule devant une mosquée

Un homme a tenté jeudi soir sans succès de foncer en voiture dans la foule devant la mosquée de Créteil (Val-de-Marne), sans faire de blessés, et a été interpellé par la police, a annoncé la préfecture de police de Paris.

« Un individu à bord de son véhicule 4X4 a heurté à plusieurs reprises les plots et barrières placés en protection de la mosquée de Créteil », a indiqué la préfecture dans un communiqué.

« Ne parvenant pas à passer les obstacles, le conducteur du véhicule a poursuivi sa course, percuté un terre-plein, puis a pris la fuite », peut-on y lire.

Le conducteur et propriétaire du véhicule a été interpellé à son domicile plus tard en soirée, ajoute la préfecture, selon laquelle l'enquête doit permettre de déterminer « les motivations du conducteur et de déterminer sa responsabilité pénale ».

Dans un communiqué diffusé en fin de soirée, le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, s'est « associé à l’émotion de la communauté musulmane » et l'a assurée de « son total soutien » à la suite de cette agression.

Saluant la « réactivité des fonctionnaires de police qui ont procédé à l’interpellation rapide de l'auteur des faits », le ministre ajoute que les motivations exactes de l'agresseur n'ont pas encore été déterminées.

Selon le site internet du Parisien, il aurait déclaré avoir voulu « venger le Bataclan et les Champs-Élysées ».

Condamnant la tentative d'agression contre la mosquée de Créteil, Dalil Boubakeur, recteur de l'institut musulman de la Grande Mosquée de Paris, souligne que « le prétexte invoqué par l’agresseur "de venger le Bataclan et les Champs-Elysées" nous rend d’autant plus inquiets de voir ce type d'actes criminels se renouveler ».

Une attaque similaire contre une mosquée londonienne a fait un mort et une dizaine de blessés le 19 juin.

Plus d'articles

Commentaires