Retour

Gaza pourrait devenir « invivable » d'ici 2020, selon l'ONU

Un rapport de l'ONU affirme que la bande de Gaza pourrait devenir inhabitable dans moins de cinq ans « si les tendances économiques actuelles persistent ».

Le rapport, publié mercredi, émane de l'organe de l'ONU chargé des questions de développement et de commerce (CNUCED).

Selon ses auteurs, les trois guerres qui ont opposé Palestiniens et Israéliens ces six dernières années, de même que le blocus économique auquel Israël et l'Égypte assujettissent Gaza depuis huit ans, risquent de rendre Gaza « invivable ».

Pour les économistes de l'ONU, « les conséquences sociales, sanitaires et sécuritaires de la forte densité démographique et du surpeuplement figurent au nombre des facteurs qui risquent de faire de Gaza un lieu invivable d'ici 2020 ».

Une guerre dévastatrice

À elle seule, la guerre qui a éclaté l'an dernier a déplacé un demi-million de personnes et détruit de grandes parties de Gaza.

« La guerre a effectivement éliminé ce qui restait de la classe moyenne, entraînant la destitution de pratiquement toute la population qui dépend maintenant de l'aide humanitaire internationale », affirment les auteurs du rapport.

Une économie en lambeaux

Le produit intérieur brut (PIB) de Gaza a perdu 15 % l'an dernier, et le taux de chômage a atteint le niveau inégalé de 44 %.

La bande Gaza est située au sud-ouest d'Israël, limitrophe de l'Égypte et au bord de la Méditerranée. Territoire exigu de 362 kilomètres carrés, long de 41 kilomètres et large de 6 à 12 kilomètres, Gaza abrite 1,8 million de Palestiniens; c'est l'une des plus fortes densités de population au monde.

Plus d'articles

Commentaires