Retour

Grotte en Thaïlande : un violent orage réduit la marge de manoeuvre des sauveteurs

Un violent orage a frappé le nord de la Thaïlande, samedi soir, empirant les conditions dans la grotte où les secours mènent une « guerre contre l'eau et le temps » pour sauver 12 jeunes coincés en compagnie de leur entraîneur de soccer. Une première tentative d'évacuation pourrait être effectuée dans les prochains jours.

La pluie pourrait potentiellement nuire aux progrès accomplis au cours de la dernière semaine pour tenter de drainer la série de cavernes de Tham Luan, dans la province de Chiang Rai (nord).

Alors que le niveau d'oxygène baisse et que l'on prévoit d'autres précipitations, le temps commence à manquer pour établir un plan afin de former les jeunes, dont certains ont à peine 11 ans et savent peu ou pas nager, afin qu'ils puissent plonger à travers d'étroits passages submergés qui seraient exigeants pour des plongeurs expérimentés.

Le meilleur moment pour tenter un sauvetage pourrait avoir lieu d'ici trois à quatre jours, a fait savoir samedi le responsable des opérations de sauvetage.

Le timide message d'espoir de Narongsak Osottanakorn survient au lendemain de la mort d'un plongeur thaïlandais, un nouveau développement tragique dans cette affaire qui a débuté il y a deux semaines, sous la forme d'une aventure visant à célébrer l'anniversaire de l'un des garçons.

Sur la colline, où les sauveteurs tentent de trouver des puits d'accès vers la grotte, un autre incident s'est produit samedi soir : un véhicule a dérapé sur une piste de terre battue, blessant gravement le conducteur et un passager, en plus de blesser plus légèrement quatre autres bénévoles.

Malgré tout, M. Osottanakorn, un ancien gouverneur provincial, demeure optimiste.

« La situation actuelle, en tenant compte des niveaux d'air et d'eau, et de la santé des garçons, est la meilleure jusqu'à présent », a-t-il dit.

Lettres aux parents

Plus tôt dans la journée, les 12 enfants et l'entraîneur bloqués dans la grotte ont pu transmettre des lettres à leurs parents et à leurs proches, par l'intermédiaire de plongeurs.

L'entraîneur de soccer a ainsi écrit une lettre d'excuses aux parents : « Merci pour tout le soutien moral. Je demande pardon à tous les parents », écrit l'homme de 25 ans, Ekkapol Chantawong.

En parallèle, les autorités, qui veulent éviter à tout prix une sortie en plongée, entendent poursuivre les opérations pour réaliser un sauvetage par le haut de la caverne.

Une centaine de forages verticaux ont ainsi été réalisés ces derniers jours.

« Nous n'avons pas encore localisé leur position », a déclaré le chef de la cellule de crise, M. Osottanakorn, devant la presse samedi.

À l'intérieur, les enfants sont « en bonne santé », a-t-il assuré, malgré les inquiétudes quant à la baisse du niveau d'oxygène.

Après la publication de deux vidéos, la première prise lors de la découverte du groupe par des plongeurs britanniques lundi soir, la deuxième mardi, aucune vidéo n'avait plus été publiée depuis du groupe réfugié sur un rocher, à plusieurs kilomètres de l'entrée de la grotte.

Elon Musk à la rescousse?

Samedi, toujours, l'entrepreneur Elon Musk a écrit sur Twitter que ses ingénieurs travaillaient d'arrache-pied pour concevoir un système permettant d'évacuer les enfants et l'entraîneur.

Le patron du fabricant automobile Tesla et de la compagnie de lancement de satellites SpaceX a ainsi indiqué que la principale piste de solution consistait à construire « un sous-marin pour enfants » en utilisant une pièce de la fusée Falcon 9 comme coque.

Selon M. Musk, l'appareil résultant serait « suffisamment léger pour être transporté par deux plongeurs, et assez petit pour franchir les passages les plus étroits du réseau de cavernes ».

L'engin sera amené en Thaïlande dans les prochaines 25 heures, a assuré le milliardaire.

L'opération de sauvetage fait par ailleurs toujours la une de l'actualité, avec désormais plus de 1100 journalistes enregistrés sur place, leurs caméras alignées dans la boue de cette forêt tropicale.

Pour le moment, il faut 11 heures à un plongeur aguerri pour faire l'aller-retour jusqu'aux enfants.

Le parcours est long de plusieurs kilomètres dans des boyaux accidentés, avec de difficiles passages sous l'eau.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Secrets d'une fashionista pour toujours être stylée





Rabais de la semaine