Retour

Honduras : le président sortant est déclaré vainqueur, l'opposition appelle à des manifestations

Juan Orlando Hernandez, président sortant du Honduras, a été déclaré officiellement vainqueur, dimanche, de l'élection présidentielle du 26 novembre.

L'autorité électorale a annoncé sa décision au terme d'un recomptage des votes.

Hernandez, 49 ans, a obtenu 42,95 % des voix devant Nasralla (41,24 %), âgé de 64 ans, selon l'autorité électorale.

La décision a aussitôt été rejetée par l’opposition, qui a appelé à des manifestations lundi.

« Le peuple reconnaît comme président Salvador Nasralla », a annoncé lors d'une conférence de presse M. Zelaya, à la tête de l'alliance de gauche opposée à Hernandez.

Les partisans du candidat de gauche Salvador Nasralla dénoncent une « fraude » supposée lors de ce scrutin.

Vendredi, le pays était encore le théâtre de manifestations, qui ont bloqué les rues de plusieurs villes.

D’après les premiers résultats, c’est M. Nasralla, animateur de télévision, qui était en tête avec cinq points d'avance, mais le dépouillement au fil des jours a finalement placé M. Hernandez devant.

Depuis l'élection du 26 novembre, de nombreuses manifestations réunissant les partisans de M. Nasralla ont fait au moins trois morts et plusieurs blessés. L'état d'urgence, imposant notamment un couvre-feu nocturne, a même été décrété au début du mois de décembre, et ce, pendant 10 jours.

Plus d'articles

Commentaires