Retour

Immigration musulmane : des leaders républicains contredisent Trump

Le leader de la majorité républicaine au Sénat américain et le président de la Chambre des représentants estiment que la proposition de Donald Trump de vouloir interdire l'entrée de musulmans au pays ne correspond pas aux valeurs américaines.

Mitch McConnell et Paul Ryan ont tous deux réagi, dimanche, aux propos qu'a tenus le candidat républicain à la présidentielle à l'endroit des parents de Humayun Khan, un militaire américain mort au combat.

Il a également qualifié le capitaine Khan de « héros américain ».

Le républicain Paul Ryan en a rajouté, rappelant le sacrifice de nombreux militaires musulmans et rejetant la proposition de M. Trump sans le nommer. « Comme je l'ai affirmé plus d'une fois, un test religieux pour entrer au pays ne reflète pas [les] valeurs fondamentales [des États-Unis]. Je rejette cette idée », a dit le président de la Chambre des représentants, dans une déclaration écrite.

« Plusieurs musulmans américains ont vaillamment servi au sein de notre armée et y ont laissé leur vie. Le capitaine Khan est l'un de ces exemples de bravoure. Son sacrifice et celui de Khizr et de Ghazala Khan [ses parents] devraient toujours être honorés. Point à la ligne », a-t-il renchéri.

Lors de la convention nationale démocrate jeudi, le père du militaire avait rappelé le sacrifice de son fils et accusé M. Trump de ne pas connaître le sacrifice. Il a ensuite attaqué la proposition du candidat républicain d'interdire temporairement aux musulmans d'entrer en sol américain. M. Khan a aussi demandé si l'homme d'affaires avait déjà lu la Constitution, avant d'en brandir un exemplaire et de proposer de le lui prêter.

Trump non satisfait des dates de débat

D'autre part, Donald Trump a partagé son insatisfaction concernant les dates des débats annoncés pour l'automne. Il a argué sur Twitter que son opposante démocrate Hillary Clinton cherchait à faire coïncider les dates des débats avec des matchs de football, afin de s'assurer d'une faible audience.

La candidate démocrate a rétorqué que la date avait été choisie il y a longtemps.

Les dates des trois débats ont été sélectionnées depuis septembre 2015 par la Commission des débats présidentielle non partisane. Ils sont prévus les 26 septembre, 9 octobre et 19 octobre.

M. Trump et d'autres républicains ont déclaré que ces dates devaient être modifiées en raison des matchs de la Ligue nationale de football (NFL) prévus au même moment. « Je crois que deux débats sur trois se tiennent en même temps qu'un match de la NFL, et ça ne m'enchante pas du tout », a déclaré M. Trump en entrevue à la chaîne ABC.

La commission s'est défendue, en expliquant qu'organiser le débat en évitant tout événement sportif lui a été impossible. Elle a rappelé qu'aucun débat n'a jamais été déplacé en fonction d'événements sportifs dans le passé.

La candidate Hillary Clinton a, de son côté, assuré qu'elle serait présente au débat.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine