Retour

Incendie meurtrier à Londres : des homicides par négligence?

La police britannique a affirmé jeudi que des « motifs raisonnables » permettaient de soupçonner que les autorités locales pourraient avoir commis des homicides par négligence dans l'incendie de la tour Grenfell qui a fait au moins 80 morts il y a un mois et demi.

La police métropolitaine a dit avoir informé officiellement l'arrondissement de Kensington et Chelsea, propriétaire de l'édifice public à logements Grenfell, et le groupe de gestion Tenant Management Association de Kensington et Chelsea, qu'ils font l'objet de soupçons.

L'information a été dévoilée dans une lettre de la police aux résidants de l'édifice. La lettre indique qu'un haut représentant de chaque organisation sera interrogé concernant l'incendie dans le cadre de l'enquête de la police.

La police a confirmé à l'Associated Press que la lettre était authentique, mais a précisé que cela ne signifiait pas qu'il avait été décidé si des accusations seraient portées contre des personnes ou des organisations.

La police affirme depuis des semaines que l'enquête devra déterminer si quiconque doit être accusé au criminel pour cette tragédie. La police a indiqué jeudi qu'elle examinait « l'éventail d'infractions, allant de l'homicide par négligence aux violations réglementaires ».

Au moins 80 personnes sont mortes le 14 juin dernier lorsqu'un incendie s'est déclaré à l'aube dans l'édifice de l'ouest de Londres. Il s'agit de l'incendie le plus meurtrier au Royaume-Uni en plus de 100 ans.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine