Retour

Inondations et glissements de terrain sèment la mort au Vietnam

Les pluies diluviennes qui s'abattent sur le Vietnam depuis lundi ont fait au moins 43 morts et 21 blessés dans les provinces du centre et du nord, selon le gouvernement. Un bilan qui risque encore de s'alourdir, alors que 34 personnes sont toujours portées disparues et qu'une nouvelle tempête tropicale s'approche du pays.

Selon l’agence responsable des situations d’urgence, les quelque 50 centimètres de pluie qui sont tombés sur le pays ont aussi détruit 1000 maisons, submergé 16 740 immeubles, incluant des résidences, endommagé 8000 hectares consacrés à la culture du riz et ont tué pas moins de 40 000 animaux. Des routes ont aussi été coupées par les eaux.

« Le plus important maintenant, c’est de réunir nos forces pour partir à la recherche des disparus », a déclaré le vice-premier ministre Trinh Dinh Dung à la télévision, depuis la province de Hoa Binh, la plus touchée par les intempéries. « Les habitants doivent être évacués des zones à risque. »

Dans la province de Ninh Binh, également dans le nord, 200 000 personnes ont reçu l’ordre d’évacuer. Selon le premier ministre Nguyen Xuan Phuc, les eaux de la rivière Hoang Long atteignent un niveau jamais vu depuis 1985.

Selon un responsable des situations d’urgence, Tran Anh Tuan, 17 personnes sont mortes et 15 autres manquent toujours à l’appel dans la province de Hoa Binh. Selon lui, les maisons de quatre familles ont été ensevelies après qu’un glissement de terrain fut survenu en pleine nuit. Neuf personnes sont mortes dans cette tragédie, et neuf autres sont portées disparues.

Des centaines de militaires ont été déployés pour participer aux opérations de sauvetage, mais leur tâche s’avère ardue. « Les énormes quantités de terre, de boue et de roches qui ont enseveli les maisons rendent leur tâche difficile », indique M. Tuan.

L’agence responsable des situations d’urgence a prévenu que la pluie allait continuer de s’abattre jeudi sur les régions du nord et du centre.

Une tempête tropicale qui se trouve jeudi aux Philippines pourrait également frapper le Vietnam après s’être renforcée dans la mer de Chine.

Une dizaine de tempêtes ou de typhons surviennent chaque année au Vietnam, principalement entre mai et octobre, durant la mousson. L’an dernier, 248 personnes ont été tuées par ces intempéries, selon les derniers chiffres des autorités.

Selon le ministre vietnamien de l’Agriculture, Nguyen Xuan Cuong, la quantité de pluie qui est tombée sur les régions du centre et du nord est cependant la plus importante des dix dernières années.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine