Retour

Isolé par les pays du Golfe, le Qatar contre-attaque

Le Qatar demande à ses voisins de fournir des preuves sur les accusations de soutien au terrorisme et annonce qu'il aura recours à une firme d'avocats suisse pour contrer les effets du « blocus » qui lui est imposé.

« Le Qatar s'engagera dans un dialogue constructif si leurs allégations sont soutenues par des preuves claires », a expliqué le ministre des Affaires étrangères, Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani, mercredi.

Depuis le 5 juin, les voisins du Qatar accusent le pays d'appuyer des groupes terroristes et de se rapprocher de l’Iran chiite. L’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, le Bahreïn et l’Égypte ont complètement isolé le pays et ont multiplié les sanctions économiques contre lui.

Le Qatar a réclamé, mercredi, des dédommagements pour « ceux affectés » par la crise.

Plusieurs Qataris possèdent des propriétés chez les pays voisins et de nombreux employés immigrés sont bloqués en Arabie saoudite après que leurs patrons qataris eurent été chassés du pays.

Médiation américaine

Mardi, les ministres des Affaires étrangères des pays rivaux du Qatar étaient aux États-Unis pour discuter d'une solution à la crise. Le 22 juin, ils ont donné au Qatar 10 jours pour remplir une liste de 13 demandes.

Parmi ces exigences figurent la fermeture d'une base militaire turque, la minimisation des relations avec l’Iran et la fermeture de la populaire chaîne télévisée Al-Jazeera. Des mesures jugées irraisonnables par le ministre des Affaires étrangères qatari.

Le rapporteur de l'ONU sur la liberté d'expression et Reporters sans frontières (RSF) ont d'ailleurs critiqué mercredi les pays arabes qui cherchent à obtenir la fermeture d'Al-Jazeera.

Dans un effort de médiation, le secrétaire d’État américain, Rex Tillerson, avait indiqué qu’il serait peut-être difficile pour le Qatar de satisfaire l’entièreté de la liste.

Le porte-parole des adversaires du Qatar, Anwar Gargash, a toutefois rappelé mercredi que « l’heure de vérité approche ».

Plus d'articles

Commentaires