Retour

Jeb Bush abandonne la course à l'investiture républicaine

Après avoir essuyé un nouveau revers aux primaires républicaines, Jeb Bush se retire de la course à la Maison-Blanche.

Le fils et frère d'anciens présidents avait pourtant abordé l'investiture en grand favori. M. Bush a obtenu environ 8 % des suffrages, samedi, à la primaire de la Caroline du Sud. Il avait déjà réalisé de piètres performances dans l'Iowa et le New Hampshire.

Jeb Bush n'a pas réussi à transformer dans les urnes le net avantage financier dont il bénéficiait grâce aux collectes de dons de 150 millions de dollars en
2015. L'ex-gouverneur de Floride, âgé de 63 ans semblait pourtant au départ le meilleur espoir des républicains pour reconquérir la Maison-Blanche.

« Ce soir, je suspends ma campagne », a déclaré l'ex-gouverneur de Floride, ému. « Malgré ce que vous avez peut-être entendu, les idées comptent, les politiques comptent », a-t-il ajouté, dans une attaque à peine voilée au vainqueur républicain Donald Trump. Une réplique appréciée par ses partisans.

« Je suis fier d'avoir mené une campagne pour unir le pays », a-t-il ajouté devant ses partisans, assurant être resté fidèle à ses idées conservatrices et ses principes.

Jeb Bush a en outre remercié sa mère, Barbara, et son frère, George, qui lui ont prêté main-forte dans la campagne en Caroline du Sud.

Mais ses mauvaises performances dans les débats et une campagne sans souffle confirmées dans les sondages se sont finalement concrétisées. Son rival Donald Trump avait été le premier à mettre de l'avant ses faiblesses. 

Après dépouillement dans 99 % des bureaux de vote, Donald Trump s'impose avec 32,5 % des voix, devant Marco Rubio (22,5 %), Ted Cruz (22,3 %), Jeb Bush (7,8 %) John Kasich (7,6 %) et Ben Carson (7,2 %).

Plus d'articles