Retour

John Kasich jette l'éponge, ouvrant la voie présidentielle à Donald Trump

Après Ted Cruz mardi soir, voilà que John Kasich, dernier adversaire de Donald Trump, se retire de la course à l'investiture républicaine en vue de l'élection présidentielle du 8 novembre aux États-Unis.

« Alors que je suspends ma campagne aujourd'hui, j'ai la conviction, une foi plus profonde, que le Seigneur me guidera sur le bon chemin », a dit John Kasich à Columbus, en Ohio, État dont il est le gouverneur.

Cette annonce survient moins de 24 heures après le retrait du sénateur du Texas Ted Cruz, qui faisait suite à la victoire de Donald Trump dans le cadre de la primaire de l'Indiana.

Le milliardaire new-yorkais, maintenant considéré comme le candidat présumé du Parti républicain, a pour sa part indiqué mercredi qu'il désignerait son colistier en juillet, soit avant la convention républicaine à Cleveland.

Dans une entrevue au réseau CNN mercredi, Donald Trump a dit qu'il serait intéressé à examiner la candidature de M. Kasich comme colistier et candidat à la vice-présidence.

« J'apprécie John. J'ai une bonne relation avec lui, nous nous entendons bien », a dit Trump en entrevue. « Je pense que John sera très utile en Ohio, même comme gouverneur », a-t-il ajouté.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine