Retour

L'abrogation de l'Obamacare ferait 18 millions d'orphelins

L'abrogation de certaines portions de la Loi sur la protection des patients et les soins abordables et le maintien d'autres pans de la législation, tel qu'envisagé par les républicain, priverait 18 millions d'Américains de leur assurance-maladie au cours de la première année suivant son abolition, selon le Directeur du budget pour le Congrès.

Le nombre d’Américains sans assurance pourraient grimper jusqu'à 32 millions au cours des 10 années suivantes, tout en faisant doubler le coût des primes d’assurance pour les autres au cours de cette même période.

Le Bureau du Directeur du budget pour le Congrès - une institution non partisane qui informe les élus de l’état des finances du pays - en vient à cette conclusion à la suite de l’analyse des conséquences d’un projet de loi visant l’abrogation de l’Obamacare approuvé par le Congrès l’an dernier, mais auquel le président Barack Obama avait apposé son veto.

Le projet de loi étudié par le Directeur du budget éliminerait les pénalités fiscales imposées aux citoyens qui refusent de souscrire à cette assurance.

Il aurait également éliminé les dépenses reliées à l’expansion du programme Medicaid, de même que les subsides alloués pour aider les gens à plus faibles revenus à se procurer des assurances privées.

Le rapport du Directeur du budget pourrait refroidir les ardeurs du président Donald Trump et des élus républicains qui souhaitent démanteler le programme d’assurance-maladie mis sur pied par son prédécesseur, Barack Obama.

Les républicains s’entendent dans leur désir de remplacer l’Obamacare, mais ils divergent d’opinions sur la solution de rechange à y apporter.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine