Retour

L'administration Obama expulse 35 diplomates russes des États-Unis

Le président en exercice des États-Unis, Barack Obama, ordonne de sévères sanctions contre la Russie, accusée d'avoir piraté les institutions démocrates et d'avoir diffusé ces informations dans le but de favoriser l'élection de Donald Trump et d'autres candidats républicains.

Outre l'expulsion des diplomates, les États-Unis ont fermé deux centres russes à New York et dans le Maryland en réponse à une campagne de harcèlement des diplomates américains par la Russie, a déclaré jeudi un haut responsable américain.

Les mesures américaines visent notamment les services de renseignement russes FSB et GRU. L'accès aux deux centres sera interdit à tout responsable russe à partir de vendredi midi.

Le président Barack Obama a indiqué que les sanctions sont une réponse à des efforts russes de « nuire aux intérêts américains. » Il a ajouté que le département de la Sécurité intérieure et le FBI vont publier des informations déclassifiées sur les activités informatiques civiles et militaires de la Russie.

Washington prévoyait annoncer jeudi des mesures de rétorsion contre la Russie, accusée d'avoir piraté les institutions démocrates et diffusé ces informations dans le but de favoriser l'élection de Donald Trump et d'autres candidats républicains, ont annoncé mercredi deux responsables américains.

Le ministère russe des Affaires étrangères a averti que l'imposition de nouvelles sanctions serait vue comme une tentative de nuire à la coopération entre les deux pays.Mais, ajoute-t-il dans un communiqué cité par l'agence de presse RIA, toute mesure en ce sens pourrait se trouver annulée par Donald Trump, qui entrera à la Maison-Blanche le 20 janvier.

Le FBI, la CIA et la direction du renseignement national américain ont conclu à la responsabilité de la Russie dans le piratage des serveurs du Comité national démocrate pendant la campagne présidentielle. Les agences conviennent aussi que les attaques avaient pour but de favoriser Donald Trump face à Hillary Clinton.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine