Retour

L’affaire Polanski n'est pas close, dit un juge américain

Le réalisateur franco-polonais Roman Polanski n'est pas au bout de ses peines. Un juge américain a refusé d'abandonner les poursuites engagées contre lui voilà une quarantaine d'années pour agression sexuelle, malgré la demande de sa victime.

Dans sa décision, le juge de Los Angeles Scott Gordon indique que l’accusé est « un fugitif qui refuse d'exécuter les ordres des tribunaux ».

Roman Polanski est accusé d'avoir drogué Samantha Geimer, qui avait alors 13 ans, et de l'avoir violée dans la maison de Jack Nicholson à Los Angeles en 1977, pendant que l'acteur était en voyage.

Le cinéaste avait reconnu avoir eu des relations sexuelles illégales avec une mineure. Le cinéaste avait obtenu en échange, avec le consentement de la famille de la victime, que le juge ne retienne pas d'autres accusations plus graves, comme le viol et usage de drogue.

Il a été détenu pendant 42 jours pour subir un examen psychologique, avant d’être libéré pour terminer un tournage.

Son avocat soutient que le cinéaste avait obtenu par le juge en charge de l'affaire que les six semaines passées en détention seraient sa seule peine d'incarcération.

Craignant que le juge revienne sur cette promesse pour l'envoyer en prison pour longtemps, il a fui pour la France.

Roman Polanski a depuis toujours refusé de retourner aux États-Unis et a toujours conditionné son retour par des garanties qu'il ne serait plus envoyé en prison.

Samantha Geimer, qui avait publiquement pardonné au cinéaste en 2003, a imploré le 9 juin à Los Angeles le juge du tribunal supérieur de Los Angeles Scott Gordon de clore ce dossier qui date de 1977.

« Je vous implore de considérer une solution à ce dossier sans emprisonner un homme de 83 ans. Je ne parle pas au nom de Roman, mais de la justice. Je vous implore de faire cela pour moi, par pitié pour moi », a déclaré Samantha Geimer.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine