Retour

L'Allemagne accueille 10 000 réfugiés en une seule journée

L'afflux de migrants se poursuit en Allemagne, qui devrait avoir reçu plus de 10 000 migrants dimanche, un niveau jamais atteint en une seule journée.

Samedi, ce sont 7000 personnes, majoritairement des Syriens ayant fui la guerre, qui sont entrés dans le pays.

Après plusieurs journées éprouvantes, ces migrants ont pu quitter la Hongrie et passer par l'Autriche, avant d'arriver en Allemagne par trains. Ils sont accueillis avec des chants, des vivres et des vêtements par les Allemands touchés par les images qu'ils ont vues à la télévision ces derniers jours.

Les réfugiés sont ensuite conduits dans des centres d'accueil où ils reçoivent des soins médicaux, des vivres et des vêtements propres.

Les pays européens sont divisés sur les mesures à prendre pour faire face à l'afflux de migrants en provenance du Proche-Orient, d'Afrique et d'Asie. L'Allemagne, qui s'attend à accueillir au total 800 000 migrants et réfugiés cette année, a appelé les autres États membres de l'Union européenne à partager le fardeau.

Le pape François a, quant à lui, invité dimanche toutes les paroisses et les communautés religieuses d'Europe à accueillir une famille de réfugiés, un geste de solidarité qui débutera au Vatican, qui prendra soin de deux familles ayant fui « la mort liée à la guerre et à la faim ».

Depuis samedi, plus de 10 000 migrants qui avaient été bloqués pendant plusieurs jours à Budapest ont pu gagner l'Autriche. Le chef du gouvernement hongrois, Viktor Orban, avait accepté de les conduire en autocar à la frontière. 

Fin des mesures d'urgence en Autriche

Mais le chancelier autrichien Werner Faymann a annoncé dimanche qu'il était temps de commencer à supprimer progressivement les mesures exceptionnelles prises pour venir en aide aux milliers de migrants coincés en Hongrie.

L'Autriche a accepté dans la nuit de vendredi à samedi, en concertation avec Berlin, de faciliter leur accueil et leur transit vers l'Allemagne. 

« Nous avons toujours dit que c'était une situation d'urgence face à laquelle nous devions agir rapidement et humainement. Nous avons aidé plus de 12 000 personnes qui se trouvaient dans une situation difficile. » Toutefois, cette décision ne être que « temporaire », a prévenu le chancelier Faymann, soulignant qu'« une mesure de ce type ne peut pas être une solution ».

Par ailleurs, seulement 20 personnes ont déposé une demande d'asile en Autriche. La majorité des migrants ont l'intention de rejoindre l'Allemagne, où ils ont bien souvent de la famille ou des amis, selon l'organisation humanitaire autrichienne Caritas Internationalis. 

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Junker, doit présenter mercredi au Parlement de Strasbourg un plan qui prévoit de porter de 40 000 à 160 000 le nombre de demandeurs d'asile arrivés en Italie, en Grèce et en Hongrie, à répartir dans les autres pays de l'Union sur la base de quotas nationaux. Les mesures seront ensuite examinées par les ministres de l'Intérieur de l'Union européenne le 14 septembre.

Nos correspondants Jean-François Bélanger et Sylvain Desjardins ont suivi les réfugiés dans les derniers miles de leur périple, de Vienne à Munich. 

Plus d'articles

Commentaires