L'Allemagne a rejoint le vendredi le club des pays occidentaux qui permettent le mariage gai, après que la chancelière Angela Merkel eut autorisé la tenue d'un vote libre sur la question au Bundestag, la chambre basse du Parlement.

Le texte législatif, qui stipule que « le mariage est conclu à vie par deux personnes de sexe différent ou de même sexe », a été approuvé par 393 voix contre 226; quatre députés se sont abstenus.

La chancelière Merkel a personnellement voté contre le projet de loi, à l'instar de 225 des 310 élus de son parti, l'Union chrétienne-démocrate.

Avant d'entrer en vigueur, d'ici quelques mois, le projet de loi doit encore être validé par le Bundesrat, la chambre haute du Parlement, et approuvé par le président.

Depuis 2001, Berlin permettait déjà aux homosexuels de contracter une union civile offrant des droits équivalents au mariage, sauf pour certains avantages fiscaux et l'adoption.

Une décision électorale?

Ce vote sur le mariage gai a été rendu possible après que Mme Merkel se soit déclarée ouverte à laisser les députés voter librement sur le sujet.

Elle prévoyait cependant tenir un vote sur le sujet uniquement après les prochaines élections législatives, qui auront lieu le 24 septembre.

Le Parti social-démocrate, partenaire minoritaire dans la coalition gouvernementale, dirigée par Mme Merkel, a cependant décidé de s'allier aux écologistes et aux Verts, qui siègent dans l'opposition, pour imposer que le vote se tienne vendredi, dernière journée de la session parlementaire.

La manoeuvre a été qualifiée d'« embuscade » par la chancelière Merkel, qui a tout de même laissé ses députés voter selon leur conscience.

L'opinion allemande est largement favorable au mariage gai. Selon un récent sondage, 75 % des Allemands sont en faveur, dont 73 % des électeurs de Mme Merkel.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine