Retour

L'armée irakienne contrôlerait entièrement l'est de Mossoul

L'armée irakienne serait maintenant en « plein contrôle » de la partie orientale de la ville de Mossoul, après en avoir expulsé les combattants du groupe armé État islamique (EI).

Le lieutenant général Talib Shaghati, qui commande les forces antiterroristes irakiennes, a qualifié le tout de succès « sans précédent ».

Il a ensuite dit qu'on s'affairait actuellement à planifier l'offensive pour reprendre l'ouest de la ville, sans préciser à quel moment cette opération pourrait commencer.

Les forces irakiennes attaquaient depuis quelques jours les derniers quartiers encore contrôlés par l’EI dans l'est de la ville et s'approchaient du fleuve Tigre qui la divise essentiellement en deux.

Les affirmations du général Shaghati ne font toutefois pas l'unanimité. Des escarmouches se poursuivraient toujours le long du Tigre, selon le major Ali Hussein, des forces spéciales irakiennes.

Il a dit que les affrontements avaient lieu dans le secteur de Ghabat.

Des tirs d'armes légères étaient entendus et au moins un civil a été blessé par des tirs de mortier.

Un autre général irakien, Abdul Amir Raheed Yar Allah, a dit que la portion orientale « n'a pas encore été complètement libérée (...) et que l'offensive se poursuivait ».

Pour sa part, le premier ministre Haider Al-Abadi a déclaré par voie de communiqué que « les efforts se poursuivent » pour libérer Gabhat et le secteur où se trouve l'ancien palais présidentiel de Saddam Hussein, dans l'est de Mossoul.

L'opération pour reprendre l'ouest de Mossoul s'annonce toutefois périlleuse, puisqu'on y retrouve certains des quartiers les plus anciens de la ville et des rues étroites qui compliqueront les combats.

Mossoul, la deuxième plus grande ville du pays, était tombée entre les mains des djihadistes à l'été 2014, quand l’EI s'était emparé de vastes territoires dans le nord et l'ouest de l'Irak.

Plus d'articles

Commentaires