Retour

L'armée syrienne décrète une trêve unilatérale dans le Sud

L'armée syrienne a annoncé que ses opérations de combat étaient suspendues jusqu'à jeudi dans le sud du pays, y compris dans la province de Kouneïtra, où l'armée israélienne a tiré récemment contre certains avant-postes syriens, selon un communiqué lu lundi à la télévision nationale.

Le commandement général des forces armées annonce que le cessez-le-feu, entré en vigueur dimanche à la mi-journée (9 h GMT), vise à favoriser les « efforts de réconciliation ». Il s'agit de la deuxième trêve unilatérale de ce genre en 15 jours.

Le 17 juin, l'armée avait annoncé un cessez-le-feu qui n'avait concerné que la ville de Deraa, située dans le sud de la Syrie, le long de la frontière avec Israël.

La dernière annonce en date étend la trêve à l'ensemble du sud de la Syrie, dont les provinces de Kouneïtra et de Soueïda.

Un porte-parole du Front du Sud de l'Armée syrienne libre (ASL) a émis des doutes quant à la volonté de l'armée syrienne et de ses alliés de suspendre leurs attaques dans plusieurs endroits d'importance, que ce soit la ville de Deraa ou la province de Kouneïtra.

« L'Armée syrienne libre se méfie fortement des intentions du régime concernant le cessez-le-feu. Les choses se passeront comme lors du précédent », a dit à Reuters le porte-parole, Issam Al-Raïes.

Les insurgés ont lancé la semaine dernière une offensive dans la région du Golan contre la ville de Baas, tenue par le régime. Après des gains initiaux, ils ont été repoussés vers leurs positions antérieures par une contre-attaque de l'armée.

L'armée israélienne a pris pour cible à plusieurs reprises des avant-postes de l'armée syrienne dans ce secteur, où le Hezbollah (organisation chiite libanaise pro-iranienne, alliée au régime de Damas) est fortement présent.

Plus d'articles

Commentaires