Retour

L'attentat à Barcelone était prévisible, selon des analystes

L'attentat à Barcelone était presque une tragédie annoncée, selon l'analyse de deux spécialistes de la question terroriste.

En entrevue à la BBC, le professeur britannique Peter Neumann de King's College a décrit Barcelone comme « un centre de radicalisation où l'on retrouve beaucoup de prêtres salafistes et leurs fidèles, et ce, depuis plusieurs années. »

Le professeur britannique souligne qu’il y a un lien entre Barcelone, la France et le nord de l’Afrique et que beaucoup de personnes transitent par cette voie.

Peter Neumann affirme que les policiers devaient s’attendre à ce qu’il y ait un attentat. « La police était très au courant de la possibilité que des personnes puissent préparer un attentat à Barcelone, d’autant plus La Rambla, en été, représente une cible très intéressante. »

Le codirecteur de l’Observatoire sur la radicalisation et l’extrémisme violent, David Morin, fait d'ailleurs écho aux propos de l'analyste britannique.

« Je pense qu’il y a une collaboration importante entre les services espagnols et les services marocains parce qu’il y a une filière de transit des djihadistes », a-t-il expliqué en entrevue à l’émission 24/60.

Il évoque les arrestations récentes en lien avec les attentats de Bruxelles « et une filière entre l’Espagne, Bruxelles et éventuellement le Maroc. »

« On savait, malgré les arrestations récentes, que ça commençait à être un petit peu chaud, notamment dans la région de Barcelone », précise le codirecteur.

Plus d'articles

Commentaires