Retour

L'autobus chinois de l'avenir était une fraude

L'autobus futuriste qui devait circuler au-dessus des voitures en Chine était une arnaque. Le prototype présenté en août 2016 n'était qu'un coup de publicité pour attirer les investisseurs.

Plus de 200 personnes ont mordu à l'hameçon. La police chinoise a ouvert une enquête et 32 personnes ont été arrêtées dans les derniers jours pour financement illégal.

Le Transit Elevated Bus (TEB) avait été présenté pour la première fois en 2010. L’autobus devait circuler sur des rails placés à deux mètres de hauteur. Le concept avait attiré les médias du monde entier.

Selon l’entreprise derrière le projet, le TEB était la solution idéale aux nombreux bouchons de circulation en Chine.

Les personnes flouées ont investi 26 millions de dollars avec la plateforme de crédit en ligne Huaying Kailai. Le promoteur du projet, qui est aussi le fondateur de cette plateforme, a été arrêté.

Plus de 70 investisseurs ont porté plainte. La police de Pékin tente de récupérer les fonds amassés.

Avant même que le scandale n'éclate, le projet était critiqué pour des raisons de sécurité et plusieurs médias avaient évoqué une fraude.

La firme Huaying Kailai avait d’ailleurs été placée sous « stricte surveillance » en 2015 par une commission spéciale du gouvernement, selon un magazine financier chinois.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine