Retour

L'Azerbaïdjan annonce une trêve dans le Haut-Karabakh

L'Azerbaïdjan a annoncé la suspension des combats dans le Nagorny-Karabakh, aussi appelé Haut-Karadokh, après quatre jours d'affrontements qui ont fait au moins 64 morts. Les autorités azerbaïdjanaises ont conclu un accord de cessez-le-feu avec les séparatistes du Nagorny-Karabakh, une région stratégique du Caucase.

« Les opérations militaires ont été stoppées mardi à 12 H (8 h GMT) », a indiqué le ministère azerbaïdjanais de la Défense par voie de communiqué.

Les autorités du Nagorny-Karabakh, soutenues par l'Arménie, avaient fait de même auparavant.

Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a déclaré avoir perdu 16 militaires, tués dans les affrontements des derniers jours. Les combats ont également coûté la vie de 4 civils en Azerbaïdjan, selon le procureur général du pays.

Les combats ont commencé samedi dans cette région autonome qui a été intégrée à l'Azerbaïdjan à l'époque soviétique. Les affrontements sont les plus violents depuis la trêve intervenue, sous l'égide de la Russie, en 1994.

Formé de la Russie, des États-Unis et de la France, le groupe de Minsk se rendra dans le Nagorny-Karabakh afin de piloter une médiation dans cette zone que se disputent l'Azerbaïdjan et l'Arménie.

« Avec l'accord des parties, les coprésidents américain, français et russe du groupe de Minsk se rendront dans les prochains jours à Bakou, à Erevan ainsi que dans le Haut-Karabakh », a déclaré le porte-parole de la diplomatie française, Romain Nadal.

Plus d'articles

Commentaires