Retour

L'Église sanctionne un prêtre psychanalyste soupçonné d'abus sexuels en France

Surnommé « le psy de l'Église », le prêtre et psychanalyste Tony Anatrella est sous le coup d'une réprimande de l'archevêque de Paris qui lui interdit d'exercer tout ministère de même que toute activité thérapeutique. Ces sanctions réactivent un scandale de nature sexuelle qui couve depuis environ 15 ans en France.

Âgé de 77 ans, Tony Anatrella a toujours nié toutes inconduites sexuelles et n'a jamais fait face à la justice.

Mais l'archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, vient de frapper de sanctions cet homme d'Église spécialisé en « psychiatrie sociale » qui fut conseiller pontifical de Jean-Paul ll. En plus d'être privé de ministère, Tony Anatrella ne peut recevoir de confession, faire d'accompagnement spirituel ou se prononcer publiquement sans l'accord de l'archevêque.

Les soupçons qui pèsent sur Tony Anatrella avaient amené l'Église à instaurer, à l'été 2016, une commission d'audition afin de recueillir les récits de plaignants ainsi que des faits dans cette affaire. Ces soupçons sont les suivants : le thérapeute Anatrella aurait recouru à des « thérapies corporelles » destinées à « guérir » ses patients de leur homosexualité.

En 2007 et 2008, la justice française avait débouté trois victimes présumées. Dans deux des cas, les plaintes n'étaient plus recevables en raison de délais trop longs. Dans le troisième, la justice a estimé que la preuve n'était pas suffisante.

En 2016, de nouvelles accusations ont fait surface contre Tony Anatrella. L'Agence France-Presse a divulgué le témoignage d'un ancien patient qui aurait subi, dans le cabinet du prêtre psychanalyste, des attouchements suivis de discussions sur « le ressenti » et « les émotions ».

Un grave soupçon d'avoir commis un délit

Les sanctions décrétées par l'archevêque de Paris sont prévues dans le droit canonique lorsqu'« après une enquête sérieuse, pèse un grave soupçon d'avoir commis un délit ».

Sans être évêque, Tony Anatrella s'était vu accorder le titre de Monseigneur et avait été associé à l'élaboration du guide « Lutter contre la pédophilie », publié en 2000 par l'épiscopat français. Il avait été de ceux qui avaient inspiré l'instruction romaine visant à écarter de la prêtrise les hommes d'orientation homosexuelle.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque