Retour

L'EI attaque un hôtel de Mossoul pour freiner les forces de Bagdad

Les djihadistes du groupe État islamique (EI) ont déclenché des explosifs dans le principal hôtel de la rive droite de Mossoul pour empêcher les forces irakiennes de s'en servir comme d'une base de lancement pour la suite de leur offensive, rapportent des témoins contactés dimanche.

L'explosion a fragilisé l'Hôtel Mossoul, une vaste structure pyramidale sur la rive occidentale du fleuve Tigre, a dit un de ces témoins. S'exprimant sous couvert de l'anonymat, il a précisé que le bâtiment penchait sur un côté.

Après avoir conquis l'essentiel de la partir orientale de Mossoul, les forces irakiennes se préparent à livrer bataille dans les quartiers ouest, de l'autre côté du fleuve.

Plusieurs ponts ont été installés sur le Tigre pour faciliter les mouvements en prévision de l'offensive, rapporte la télévision irakienne.

L'armée a de son côté annoncé que les djihadistes avaient été délogés de tous les quartiers de Mossoul à l'est du Tigre, à l'exception d'Al Rachidiya, dans le Nord.

Un colonel est mort dimanche dans les combats sur la rive gauche. Sabhan Hassan Al-Djubouri, qui commandait la 71e brigade, est l'officier de plus haut rang de l'armée irakienne tué depuis le déclenchement de l'opération de reconquête de Mossoul le 17 octobre dernier.

Les djihadistes ont pris la grande ville du nord de l'Irak depuis juin 2014.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine