En vigueur depuis le coup d'État manqué de juillet 2016, l'état d'urgence a été prolongé de trois mois par le Parlement turc à la demande du gouvernement.

La demande a été rapidement acceptée par le Parlement contrôlé par le Parti de la justice et du développement (AKP) du président Recep Tayyip Erdogan, qui y détient une confortable majorité.

Depuis l'imposition de l'état d'urgence, qui a été prorogé régulièrement depuis un an, plus de 50 000 personnes ont été arrêtées et 150 000 ont été suspendues de leurs fonctions dans le pays.

Dans la nuit de dimanche à lundi, 127 autres personnes, dont des journalistes, des hommes d’affaires et même des sages-femmes, ont été arrêtés, soupçonnés d’être impliqués dans le coup d’État.

La semaine dernière, 7000 policiers, fonctionnaires et universitaires ont en outre été renvoyés, selon un décret publié vendredi.

Le gouvernement fait valoir que ces purges sont nécessaires pour éradiquer la menace constituée, selon lui, par les partisans du religieux Fethullah Gülen, le prédicateur musulman accusé par Ankara d'avoir organisé le putsch manqué de la nuit du 15 au 16 juillet 2016.

Fethullah Gülen a toujours démenti être à l'origine de ce putsch.

Attaque contre un convoi militaire

Pendant ce temps, dans la même nuit, au moins 17 soldats ont été blessés lorsqu’un véhicule militaire a été la cible d’un attentat à l’explosif dans le sud-est du pays.

Le véhicule circulait dans le secteur de Yuksekova, dans la province d'Hakkari, à la frontalière de l'Iran et de l'Irak lorsqu’un engin explosif puissant a été déclenché sur son passage.

Les autorités turques soupçonnent des éléments du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) d’être à l’origine de l’attaque.

Le PKK a lancé une insurrection autonomiste en 1984, principalement dans le sud-est du pays, majoritairement kurde. Plus de 40 000 personnes, pour la plupart des Kurdes, ont été tuées dans le conflit.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine