Retour

L’implication russe dans l’affaire Skripal est la seule explication plausible, disent les alliés de Londres

Les leaders du Royaume-Uni, des États-Unis, de la France et de l'Allemagne affirment dans un communiqué conjoint qu'il est « hautement probable » que la Russie est responsable de l'empoisonnement au gaz innervant de l'ancien espion Sergueï Skripal survenu en sol britannique.

En fait, selon eux, il n’y a pas d’autre explication possible, soulignant le refus de Moscou de collaborer avec Londres dans le dossier.

Ils appellent Moscou agir conformément aux obligations qui viennent avec la responsabilité d’occuper un des sièges permanents au Conseil de sécurité de l’ONU, soit défendre la paix et assurer la sécurité internationale.

L’utilisation d’un gaz toxique innervant de type militaire, du même genre que ceux développer en Russie, est une première depuis la Seconde Guerre mondiale, ont-ils soulignés. Ils demandent à Moscou de fournir « toutes les informations » sur le programme chimique Novitchok.

Le gouvernement britannique a annoncé l’expulsion de 23 diplomates russes en réponse au rôle joué par Moscou dans l'empoisonnement au gaz innervant de l'ex-espion russe Sergueï.

Plus d'articles