Retour

L’opposant russe Alexeï Navalny de nouveau arrêté à Moscou

La scène de l'arrestation a été tournée par Navalny lui-même alors qu'il sortait de chez lui, ce matin. Il a posté la vidéo sur son compte Instagram. Alors que deux policiers l'approchent, on l'entend dire : « Oh! Ce vieux Poutine ne veut pas que je me rende à la manifestation. »

Navalny, figure emblématique de l’opposition russe, allait prendre un train pour se rendre à une assemblée politique à Nijni Novgorod, à 400 kilomètres de Moscou. La police de cette ville y démontait, au même moment, un abri et une tente érigés pour ce meeting politique.

Pendant qu’il était détenu, Navalny défiait encore les interdits. Sur les réseaux sociaux, il invitait la population de Nijni Novgorod à aller manifester quand même. Il écrivait : « Venez pour le principe et en signe de protestation contre la stupidité, le marasme et le déclin qui ont envahi le pays. »

Alexeï Navalny se bat toujours pour affronter le président Poutine aux élections présidentielles de mars 2018. Mais il a été visé par de nombreuses poursuites judiciaires, qui, selon ses partisans, sont des mesures pour entraver sa progression. Il a même été condamné pour détournement de fonds, ce qui, selon la commission électorale centrale, le rend inapte à se présenter aux élections.

Navalny dénonce la corruption

Navalny veut soulever une vague d’appuis dans toute la Russie pour forcer les autorités à quand même accepter sa candidature. Il dit avoir ouvert des bureaux de campagne dans 80 villes, d’un bout à l’autre du pays.

Son arme favorite : dénoncer la corruption du régime dans des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux qui sont vues par des millions de personnes. Il y montre ce qu’il décrit comme les résidences luxueuses du président Poutine ou du premier ministre Medvedev.

Sa plus récente vidéo, diffusée il y a quelques heures, dénonce le commentateur et lecteur de nouvelles Vladimir Solovyov, décrit comme un soldat de la propagande pro-Poutine. Selon Navalny, Solovyov posséderait plusieurs résidences luxueuses, dont une résidence d’été sur le lac de Côme en Italie.

Les deux grandes manifestations organisées en mars et juin dernier avaient d’ailleurs pour thème la dénonciation de la corruption. Elles ont attiré des dizaines de milliers de personnes, surtout des jeunes. Navalny a dû purger deux peines de détention administratives pour avoir organisé ces manifestations interdites.

Navalny a aussi été la cible de plusieurs agressions. Un assaillant l’a même aspergé d’un liquide toxique qui l’a blessé à un œil et il a dû aller se faire soigner en Espagne .

Le président Vladimir Poutine n’a pas encore annoncé sa candidature pour solliciter un quatrième mandat. Il décrit Navalny comme un marginal, un opportuniste, qui « utilise les difficultés existantes pour sa propre communication politique ».

Le président russe multiplie les interventions où il répond aux questions de téléspectateurs, d’hommes d’affaires ou de groupes de jeunes triés sur le volet. Il se comporte comme un candidat déjà en campagne électorale.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine